ANALYSE POINTS FORTS

Une superbe Vuelta a procuré à Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux l'attention positive que cette équipe au nom trop long méritait. Une victoire d'étape et neuf jours avec le maillot de leader réjouirait tout le monde, mais l'équipe s'est en plus distinguée par sa solidarité. Elle sait qu'elle ne compte pas parmi les favoris, mais rien ne l'empêche de se livrer à fond. IWGM est un mix réussi de professionnels aguerris et de jeunes ambitieux, qui préfèrent briller dans un environnement qui les met en valeur plutôt que de signer dans une équipe de plus haut niveau.
...

Une superbe Vuelta a procuré à Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux l'attention positive que cette équipe au nom trop long méritait. Une victoire d'étape et neuf jours avec le maillot de leader réjouirait tout le monde, mais l'équipe s'est en plus distinguée par sa solidarité. Elle sait qu'elle ne compte pas parmi les favoris, mais rien ne l'empêche de se livrer à fond. IWGM est un mix réussi de professionnels aguerris et de jeunes ambitieux, qui préfèrent briller dans un environnement qui les met en valeur plutôt que de signer dans une équipe de plus haut niveau. Biniam Ghirmay, professionnel depuis le mois de juillet, a signé une série incroyable d'accessits. L'Erythréen a été époustouflant dans les courses françaises d'un jour et a terminé deuxième du Mondial U23. Voilà un leader inattendu, qui semble déjà prêt à gagner, à 22 ans. Cette année, Ghirmay participe au Giro. Le pistier Julius Johansen avait d'autres options, plus rémunératrices: son transfert est un petit exploit. Le Danois, dyslexique, ne parle qu'anglais et a donc besoin d'un peu plus d'encadrement. Le puncheur Georg Zimmerman a achevé le Tour, ce qui lui a fait du bien. Comme tous les trentenaires, Alexander Kristoff a du mal à suivre les plus jeunes. L'ancien lauréat de Milan-Sanremo et du Tour des Flandres est un chef de file crédible pour les classiques flamandes. Il faut toutefois préciser que ses succès dans ces monuments datent de 2014 et 2015, et que les dernières saisons ont été maigres. Toutefois, un Kristoff en pleine possession de ses moyens n'aurait sans doute pas été à la portée de cette équipe. Odd Christian Eiking, le héros de la Vuelta, est parti. Après chaque succès, l'équipe vend ses produits finis. Le manager Aike Visbeek veut un podium sur une classique. C'est possible, par exemple si le Tour des Flandres se décide au sprint, dans un groupe restreint. Qui sait ce dont est capable Kristoff, dans ce scénario? Moins connu, Lorenzo Rota a terminé la Clásica San Sebastian en quatrième position. Est-ce que ça compte pour une classique? Le peloton a déjà compris que Taco van der Hoorn pouvait mener ses attaques à bien jusqu'au bout, mais il n'est pas possible de neutraliser chaque démarrage. Il peut également être redoutable dans les courses flamandes. Sven Erik Bystrøm (UAE Team Emirates), Dimitri Claeys (Team Qhubeka-NextHash), Kobe Goossens (Lotto-Soudal), Laurens Huys (Bingoal - Pauwels Sauzen - WB), Julius Johansen (Uno-X Pro Cycling Team), Alexander Kristoff (UAE Team Emirates), Hugo Page (Espoir), Barnabás Peák (Team BikeExchange), Adrien Petit (TotalEnergies), Gerben Thijssen (Lotto Soudal) Jérémy Bellicaud (élite sans contrat), Jasper De Plus (arrêt), Ludwig De Winter (arrêt), Odd Christian Eiking (EF Education - EasyPost), Alexander Evans (? ), Jonas Koch (Bora-Hansgrohe), Wesley Kreder (Cofidis), Maurits Lammertink (? ), Riccardo Minali (arrêt), Danny van Poppel (Bora-Hansgrohe), Pieter Vanspeybrouck (arrêt)