TACTIQUE

L'Inter 2.0 de Conte est une version améliorée de l'équipe qui a été un rien trop juste, durant sa première année, pour le scudetto et l'Europa League. L'Inter a gardé ceux qui étaient bons en attaque, soit le duo LuLa, Lukaku et Lautaro. Le jeune Barella est devenu une valeur sûre dans l'axe médian, de même qu'un a...

L'Inter 2.0 de Conte est une version améliorée de l'équipe qui a été un rien trop juste, durant sa première année, pour le scudetto et l'Europa League. L'Inter a gardé ceux qui étaient bons en attaque, soit le duo LuLa, Lukaku et Lautaro. Le jeune Barella est devenu une valeur sûre dans l'axe médian, de même qu'un autre jeune international italien, Sensi, qui constitue une bonne alternative. Le Danois Eriksen a cherché ses marques, mais il s'est intégré et est chargé d'apporter ses idées. Il est soutenu par un guerrier, Vidal, que Conte voulait à tout prix. L'entraîneur avait apprécié la grinta du Chilien à la Juventus. Le football de Conte requiert beaucoup de puissance et de vitesse sur les flancs. Hakimi, transféré du Real pour quarante millions, apporte ces atouts au flanc droit. À gauche, Young est en concurrence avec Perisic. En défense, le jeune Italien Bastoni est en concurrence pour une place dans le trio défensif avec Darmian, qui vient de Parme et a travaillé en équipe nationale avec Conte. De Vrij et Kolarov sont en balance pour l'autre poste, devant le gardien Handanovic.Le latéral de 21 ans est un des joueurs les plus rapides du monde, selon la vitesse mesurée en match : l'extérieur droit de Dortmund a été flashé à 36,47 km/h la saison passée. Seul Davies, du Bayern, a fait mieux. La saison dernière, Hakimi a battu l'Inter sous le maillot de Dortmund, où le Real l'avait prêté durant deux ans, et ça n'a pas échappé à Conte. L'international marocain n'a pas hésité, sachant que le style de jeu de Conte lui permettrait de poursuivre sa progression.