Adresse : Via Durini 24, 20122 Milano
...

Adresse : Via Durini 24, 20122 Milano Tél. : 00 39 02 771 51 Fax : 00 39 02 781 514, 00 39 02 771 55 45 Internet : www.inter.it Palmarès européen : C1 1964, 65 ; C3 1991, 94, 98On prend pour un fou tout supporter qui ne place pas Leite Ribeiro Adriano en tête de son hit-parade. Un choix logique quand on sait que le jeune Brésilien (22 ans) marque comme il respire. Avant septembre, 14 goals en 11 matches : des buts qui ont permis à l'Inter de se retrouver en Ligue des Champions et au Brésil de remporter la Copa America. Paradoxalement, Adriano était encore un inconnu dans son pays jusqu'à la récente Copa. ll a fallu qu'il inscrive trois buts en juillet contre le Pérou pour que l'on parle de lui : jusque-là, seul Pelé, voici 45 ans, avait marqué à trois reprises au cours d'une rencontre de Copa America. Adriano a été champion du monde des -17 ans en 1999 avant d'être titularisé en 2000 en équipe Première de Flamengo (32 matches, 10 buts). Il entama un second championnat (13 matches, quatre buts) avant de débarquer en Italie en janvier 2001. C'est l'Inter qui a acquis ce costaud (1,90 m-87 kg) mais comme le club milanais n'en avait pas l'usage, il le prêta à la Fiorentina l'année suivante. Ironie du sort, c'est Roberto Mancini qui avait mené les négociations. Mais 24 heures avant l'arrivée d'Adriano à la Fiorentina, lassé par les problèmes du club en plein désarroi, l'entraîneur avait donné sa démission. En Toscane, l'homme de Rio ne fit jamais l'unanimité et retourna à l'Inter. Peu aligné (8 matches), il acceptait d'être prêté à Parme en juin 2002. En janvier 2004, Adriano est revenu à l'Inter où l'ambiance était détestable. Mais grâce à neuf buts dont quelques véritables bijoux en 16 matches, le club milanais décrochait la quatrième place. Sur le terrain, Adriano fait le ménage : les adversaires qui se jettent sur lui pour le bloquer semblent repoussés par une force étrange, un peu comme le faisait au cinéma le célèbre Hulk, surnom dont on a depuis lors affublé le Brésilien. Roberto Mancini opte toujours pour le 4-4-2. Il aligne deux arrières latéraux qui sont très portés vers l'offensive : à droite Javier Zanetti et à gauche GiuseppeFavalli. Ces deux défenseurs trouvent un appui ou un relais au centre du jeu : à gauche, le duo Favalli- DejanStankovic est très bien rodé. Les deux hommes jouaient déjà ensemble à la Lazio et Mancini les connaît très bien pour les avoir eus sous ses ordres. Sur le côté droit, Zanetti est associé à Ze Maria. Ce Brésilien vient de Perugia, il est bon en phase offensive mais moins à l'aise en position de récupération de ballon. Le duo central IvanCordoba- Marco Materazzi a constitué le maillon faible de l'équipe. Mancini a plusieurs fois répété qu'il n'en était pas content. Il attendait le retour de blessure de Fabio Cannavaro (mais le capitaine de l'équipe d'Italie est parti à la Juventus) et de SinisaMihajlovic (c'est chose faite). Le Serbe & Monténégrin a donné satisfaction à son entraîneur lors des différents matches amicaux. Mais Mihajlovic a écopé de quatre matches de suspension pour avoir craché sur un adversaire et ne pourra pas être aligné contre Anderlecht (il n'a purgé que la moitié de sa peine). Toujours au centre de la défense, Mancini a donné sa chance à AndresBurdisso : lors de ses apparitions, l'Argentin est apparu fiable, mais il s'est occasionné une élongation à la cuisse et n'a pu être testé contre des adversaires d'un niveau plus élevé avant le début du championnat. Le centre de la ligne médiane est composé par le duo Juan Sebastian Veron- EdgarDavids. L'Argentin semble avoir retrouvé l'envie de jouer qu'il avait perdue en Angleterre. Il effectue pas mal de travail tant offensif que défensif et ne rechigne pas à se déplacer sur le flanc gauche. De la sorte, il permet à Stankovic de rentrer plus vers l'intérieur du terrain et de servir de relais avec Adriano. Davids a fait son entrée contre Bâle : il ne s'est pas encore montré digne de sa réputation de ramasseur de ballon mais son adaptation ne devrait pas excéder les deux ou trois rencontres. En attaque, il y a Adriano mais Mancini se demande avec qui il va l'associer : AlvaroRecoba pense trop à lui-même et n'est toujours pas enclin à se mettre au service de la collectivité, Christian Vieri est rentré de blessure et a fait quelques apparitions dans un tournoi de petit niveau à Novara le week-end du 29 août et des matches contre des adversaires évoluant dans les divisions inférieures voire amateurs. Et puis, Adriano était rentré au Brésil quelques jours avant le match de Coupe du Monde pour y rendre visite à sa mère, qui est devenue veuve en juillet. Enfin, Obefami Martins s'est occasionné une élongation du ligament collatéral du genou et rate le début du championnat. Pour le moment, le joueur qui a la cote est Cruz : l'Argentin avait disputé 21 rencontres la saison dernière et inscrit 7 buts. Mihajlovic ne pourra pas être aligné contre Anderlecht