La saison passée, le Club a été en tête un moment mais il a dû laisser filer ses concurrents, faute de créativité et d'efficacité devant. Il en a tiré les leçons sur le marché des transferts. Ces dernières années, le Club a respectivement été champion, troisième, sixième et troisième.
...

La saison passée, le Club a été en tête un moment mais il a dû laisser filer ses concurrents, faute de créativité et d'efficacité devant. Il en a tiré les leçons sur le marché des transferts. Ces dernières années, le Club a respectivement été champion, troisième, sixième et troisième. Il n'a pas été Gardien de l'Année mais Stijn Stijnen l'aurait pourtant bien mérité. Faire mieux était impossible. Il pourrait être heureux d'égaler sa dernière saison. Glenn Verbauwhede va acquérir de l'expérience pendant un an à Courtrai. Geert De Vlieger est le numéro deux, sage et chevronné. Yves Lenaerts est un troisième gardien valable. Beaucoup de défenseurs sont partis ( StepanKucera, BirgerMaertens, JoosValgaeren et BrianPriske), peu sont arrivés. Laurent Ciman vient de Charleroi. Il apporte sa dureté défensive et doit combler la brèche à droite. La concurrence viendra d'un jeune Brugeois, soit Gertjan Demets, qui a souvent joué pendant la préparation. Il a un an d'expérience en plus, comme JornVermeulen, qui a généralement été aligné dans l'entrejeu. A gauche, le Club a enfin trouvé une doublure à Michael Klukowski, en la personne de Bernt Evens. Il évolue sur le flanc comme dans l'axe. Il n'est pas une star mais une réserve utile. Comme De Vlieger, il connaît son statut et il est suffisamment intelligent pour s'en accommoder. Le duo JeroenSimaeys- AntolinAlcaraz forme le c£ur de la défense. Philippe Clement, le capitaine, aura son mot à dire s'il reçoit sa chance. Simaeys est un gage de sobriété, il est bon et sait user de longs ballons quand il le faut. Alcaraz est meilleur footballeur mais pêche par nonchalance. Il doit faire oublier une année de blessures. Bruges a gommé les carences de l'année dernière, quand ses ailiers, Koen Daerden et ElrioVan Heerden, ont été constamment blessés. L'entrejeu reçoit une injection de vitesse et de créativité à gauche comme à droite. A gauche avec Nabil Dirar, qui a mûri deux ans à Westerlo, à droite avec Ronald Vargas, arrivé du Venezuela. Tous deux aiment converger vers l'axe mais courent aussi sur leur ligne. Leur jeu est varié. Un petit point d'interrogation accompagne Vargas : s'adaptera-t-il assez vite, physiquement et techniquement, au rythme plus intense des matches et des entraînements ? Il y a plusieurs options dans l'axe : Clement peut également jouer au milieu défensif, un poste où Karel Geraerts est apte à jouer s'il se réconcilie avec cette idée. Il s'y fait moins remarquer mais a livré d'excellents matches à cette position la saison écoulée. Offensivement, un rôle est dévolu à Ivan Leko, avec ses plus (son bon passing, sa vista et sa force sur les phases arrêtées) et ses moins (sa vitesse) ou à Jonathan Blondel, dont l'été a été assombri par la mort de sa grand-mère et des problèmes physiques. Dans le registre de GaëtanEnglebert, Vermeulen est une variante intéressante quand il faut modifier la tactique. Auteur d'une bonne préparation à droite, Jarred Jeffrey guette son heure, comme Roy Meeus, un bon gaucher. Il ne faut pas non plus tirer un trait sur Van Heerden et Daerden. Aucun avant brugeois n'a vraiment satisfait lors de l'exercice précédent, à cette nuance que Wesley Sonck a été accablé par les blessures et qu'il a perdu trop d'énergie, comme le regretté François Sterchele, dans un système de jeu qui ne leur convenait pas vraiment. Les avants DusanDjokic et IbrahimSalou ont été décevants, même si personne ne peut critiquer Djokic, toujours très combatif. Joseph Akpala remplace Salou. Ce solide killer nigérian est le meilleur buteur de la saison passée. Il est encore jeune, parfois brutal, mais il est explosif et a le sens du but. S'il s'accommode d'espaces réduits, il sera un formidable transfert. BrechtCapon a un an de plus dans les jambes, il est rapide et technique mais il est encore sans doute précédé dans la hiérarchie par Daniel Chavez. Le Club s'est nettement renforcé, surtout dans le compartiment offensif. Il possède une alternative valable à chaque poste, il a gagné en vitesse, créativité et efficacité. Est-il armé pour le titre ? Nous pensons que oui.par peter t'kint