Ostende perd trop le ballon, même s'il réagit alors vite, et manque d'efficacité devant le but. Gert Verheyen a opéré ce constat depuis des mois et les statistiques du CIES Football Observatory le confirment. Ostende est le dernier du championnat avec seulement 42% de possession du ballon. Waasland-Beveren (43,7%) et le Cercle Bruges (44,1%) le conservent un peu mieux. C'est avant tout une question de qualité.

Pendant la préparation déjà, le bagage footballistique d' Aristote Nkaka et de Kevin Vandendriessche était insuffisant et les deux joueurs transférés pour résoudre le problème n'ont pas été plus convaincants. Ils ont même rejoint le banc : Sander Coopman est arrivé en méforme à Ostende et se fait trop bousculer faute de puissance. Sur base de ses chiffres -pertes de balle et passes en avant, Jordi Vanlerberghe doit être plus sévère envers lui-même, malgré toute sa technique.

Cette saison, Ostende n'a pas encore été battu par une équipe de la colonne de droite. Avec 23 unités et une douzième place, il fait un rien mieux que la saison passée (22 points, treizième place) mais le bât blesse en attaque : Ostende n'a inscrit que 21 goals et seules deux formations font encore moins bien : Lokeren (19) et Mouscron (16).

Fernando Canesin (quatre buts et deuxs assists) est le joueur le plus déterminant, avec le combatif Vandendriessche. Sindrit Guri, embauché pour marquer, n'y est parvenu qu'une seule fois, Fashion Sakala en est à deux et Richairo Zivkovic à trois. Des nouveaux, c'est Wout Faes qui fait la meilleure impression mais Indy Boonen a conquis ses galons avant la trêve.

Ostende perd trop le ballon, même s'il réagit alors vite, et manque d'efficacité devant le but. Gert Verheyen a opéré ce constat depuis des mois et les statistiques du CIES Football Observatory le confirment. Ostende est le dernier du championnat avec seulement 42% de possession du ballon. Waasland-Beveren (43,7%) et le Cercle Bruges (44,1%) le conservent un peu mieux. C'est avant tout une question de qualité. Pendant la préparation déjà, le bagage footballistique d' Aristote Nkaka et de Kevin Vandendriessche était insuffisant et les deux joueurs transférés pour résoudre le problème n'ont pas été plus convaincants. Ils ont même rejoint le banc : Sander Coopman est arrivé en méforme à Ostende et se fait trop bousculer faute de puissance. Sur base de ses chiffres -pertes de balle et passes en avant, Jordi Vanlerberghe doit être plus sévère envers lui-même, malgré toute sa technique. Cette saison, Ostende n'a pas encore été battu par une équipe de la colonne de droite. Avec 23 unités et une douzième place, il fait un rien mieux que la saison passée (22 points, treizième place) mais le bât blesse en attaque : Ostende n'a inscrit que 21 goals et seules deux formations font encore moins bien : Lokeren (19) et Mouscron (16). Fernando Canesin (quatre buts et deuxs assists) est le joueur le plus déterminant, avec le combatif Vandendriessche. Sindrit Guri, embauché pour marquer, n'y est parvenu qu'une seule fois, Fashion Sakala en est à deux et Richairo Zivkovic à trois. Des nouveaux, c'est Wout Faes qui fait la meilleure impression mais Indy Boonen a conquis ses galons avant la trêve.