Manchester-Tottenham, samedi dernier. Les Red Devils, toujours pourchassés par Liverpool, éclatent les Spurs (5-2) après avoir été menés 0-2. Tout Old Trafford chante un nouveau titre qui lui tend de plus en plus les bras. Seul petit bémol de l'après-midi : Ryan Giggs, laissé sur le banc en prévision de la demi-finale de Ligue des Champions face à Arsenal, n'aura pas disputé son 800e match. Ce n'est que partie remise puisque ce soir, face aux Gunners, les supporters mancunians devraient logiquement fêter comme il se doit leur fidèle Gallois. Un clubman dont les records se comptent à la pelle : 800 matches en rouge, c'est par exemple, 42 de plus que Sir ...

Manchester-Tottenham, samedi dernier. Les Red Devils, toujours pourchassés par Liverpool, éclatent les Spurs (5-2) après avoir été menés 0-2. Tout Old Trafford chante un nouveau titre qui lui tend de plus en plus les bras. Seul petit bémol de l'après-midi : Ryan Giggs, laissé sur le banc en prévision de la demi-finale de Ligue des Champions face à Arsenal, n'aura pas disputé son 800e match. Ce n'est que partie remise puisque ce soir, face aux Gunners, les supporters mancunians devraient logiquement fêter comme il se doit leur fidèle Gallois. Un clubman dont les records se comptent à la pelle : 800 matches en rouge, c'est par exemple, 42 de plus que Sir Bobby Charlton, deuxième dans la liste. A titre de comparaison, Paul Scholes, autre fidèle parmi les fidèles, a fêté la semaine dernière ses 600 apparitions. Mais Giggs, c'est aussi plus que des matches qui se succèdent, c'est aussi le palmarès le plus important de l'histoire du foot anglais. Jugez plutôt : 10 titres de champion, deux Ligues des Champions, quatre Cup et deux Coupes de La Ligue. Seule ligne manquante à ce CV interminable, sans être véritablement responsable, c'est sa non-participation répétée aux Coupes du Monde ou Championnats d'Europe. Trop petit Pays de Galles... Aujourd'hui encore, à 35 ans bien sonnés, Giggs continue à animer le jeu du champion en titre. Peut-être plus avec la même régularité ou la même facilité dans le dribble et dans la percussion, mais avec une maîtrise tactique et une vista qui font de lui un des joueurs clefs de la Premier League. Pour preuve sa victoire au titre de Player of the Year (décerné dimanche soir) en compagnie de ses partenaires Nemanja Vidic, Rio Ferdinand, Edwin van der Sar et Cristiano Ronaldo ; Steven Gerrard complétant la liste des six nominés. " J'espère de tout c£ur qu'il sera consacré ", déclarait avant l'élection, Alex Ferguson. " Giggs est le joueur le plus respecté du club grâce à ce qu'il a réalisé. Personne ne mériterait ce sacre autant que lui. " Rappelons qu'à côté de prix collectifs, le Gallois n'avait (jusque-là) jamais été couronné. CARLOS TEVEZ pense quitter Manchester United. L'Argentin, loué une saison, estime avoir joué trop peu de matches importants pour briguer un plus long séjour. United a toujours dit qu'il ne prendrait de décision qu'en fin de championnat. Agé de 24 ans, il a été barré par l'arrivée de Dimitar Berbatov. PREMIER LEAGUE. Les présidents des clubs de l'élite se sont penchés sur une possible réforme du championnat jeudi. Ils proposent d'inclure les deux grands clubs écossais, le Celtic et les Rangers. La Premier League passerait de 20 à 36 équipes et pourrait être divisée en deux séries de 18. On n'en est qu'au premier stade de la discussion et les ténors ne sont pas favorables à cette refonte. KENNY DALGLISH a sollicité un poste à Liverpool. Agé de 58 ans, il a gagné huit titres en 14 ans, comme joueur et comme manager. Il pourrait travailler avec les jeunes. GIANFRANCO ZOLA fait du bon travail à West Ham. Arrivé début septembre, l'Italien a placé son équipe dans le subtop. Il a paraphé un nouveau contrat de quatre saisons. Si les négociations ont traîné en longueur, c'est à cause des problèmes financiers du propriétaire, l'Islandais Gudmundsson. Celui-ci chercher un repreneur et le club risque aussi de perdre un créancier, la banque islandaise Straumur. ALAN SHEARER peut compter sur Alan Smithdans la lutte pour le maintien. Celui-ci est de retour, après huit mois : il souffrait des ligaments de la cheville. ROY KEANE a un nouveau travail. Il devient manager d'Ipswich (D2). Agé de 37 ans, il avait démissionné de Sunderland en décembre. Il a signé un contrat de deux ans. THOMAS BRICMONT