Kento Momota a opiné, quand plusieurs journalistes ont fait remarquer que 2019 était sa meilleure saison depuis 2011 et sa médaille de bronze aux World Junior Championships de Taipei, à 17 ans. Cette saison, il a remporté onze titres, un record en badminton. Ses hauts faits : le titre asiatique, le mondial et la victoire au prestigieux All England Open. Il n'a pe...

Kento Momota a opiné, quand plusieurs journalistes ont fait remarquer que 2019 était sa meilleure saison depuis 2011 et sa médaille de bronze aux World Junior Championships de Taipei, à 17 ans. Cette saison, il a remporté onze titres, un record en badminton. Ses hauts faits : le titre asiatique, le mondial et la victoire au prestigieux All England Open. Il n'a perdu que sept de ses 73 compétitions. " Je me suis moi-même surpris. Je ne m'attendais pas à faire mieux que Lee Chong Wei, qui a gagné dix tournois en 2010. Mais je dois rester modeste. Le Malaisien était une légende, qui m'est supérieur sur le plan sportif et humain. " Un seul titre manque encore au palmarès de Momota : l'or olympique. Les analystes estiment que le double champion du monde comblera cette lacune cette année. A moins qu'il ne se blesse ou ne soit impliqué dans un nouveau scandale car en 2016 déjà, après sa médaille de bronze au Mondial, il émargeait au cercle restreint des favoris à Rio. Puis, quelques mois avant les JO, en avril, il avait reconnu effectuer régulièrement des paris dans un casino illégal de la capitale nipponne. Sans grand mal car en six visites, il n'avait perdu que 4.000 euros, mais ça a fait scandale au Japon : l'interdiction des casinos est même reprise dans la constitution et elle vaut régulièrement des peines de prison de trois ans à ceux qui enfreignent cette loi. Momota a été suspendu plus d'un an mais il a présenté ses excuses en public et a accepté sa sanction avec humilité. " Quand je reviens sur cette période, je suis toujours empreint de regrets. Je m'estime heureux d'avoir reçu une seconde chance. " Pendant sa suspension, qui a couru jusqu'en juillet 2017, il a glissé au rang mondial 282. Treize mois plus tard, au terme d'un parcours spectaculaire, il était à nouveau au sommet. Et il y reste.