Les grandes man£uvres ont commencé chez les Coalisés qui terminent la saison en roue libre. La semaine passée, un premier transfert rentrant a été entériné avec Ebou Sillah, ex-Club Bruges, actif au RBC Roosendaal. Le Gambien a signé pour une période de trois ans mais son passage dans la capitale n'est pas encore acquis avec certitude pour autant. Courtisé par plusieurs clubs en cette fin de campagne...

Les grandes man£uvres ont commencé chez les Coalisés qui terminent la saison en roue libre. La semaine passée, un premier transfert rentrant a été entériné avec Ebou Sillah, ex-Club Bruges, actif au RBC Roosendaal. Le Gambien a signé pour une période de trois ans mais son passage dans la capitale n'est pas encore acquis avec certitude pour autant. Courtisé par plusieurs clubs en cette fin de campagne, l'intéressé, avant de signer au Brussels, avait effectivement donné son accord à l'ADO La Haye, qui a entre-temps déposé plainte devant la commission d'arbitrage aux Pays-Bas. Affaire à suivre, donc. Si personne ne conteste les qualités de l'ailier de poche africain, sa venue au stade Edmond Machtens n'en résout pas, pour autant, les problèmes de puissance et de taille qui s'étaient posés pour les Bruxellois suite au départ d' Igor De Camargo au Standard, en janvier. Car le pocket-player ivoirien Moussa Sanogo n'apporte pas, non plus, le poids offensif souhaité. Le président Johan Vermeersch est parfaitement conscient de cette lacune et c'est pourquoi il multiplie les démarches pour trouver des joueurs qui pèsent sur une défense. A cette fin, l'homme fort du club a d'abord pris langue avec la direction du Standard, en quête d'une solution pour ses attaquants excédentaires : Jonathan Walasiak, Serhyi Kovalenko et, dans une moindre mesure Wamberto, qui pourrait surtout pallier l'absence de créativité au sein de l'équipe bruxelloise. Après un premier tour de table, les pourparlers seront réactivés la semaine prochaine, sitôt la compétition terminée. Un même contact sera alors établi avec le Club Bruges désireux de caser Mannaseh Ishiaku qui n'a pas réussi, non plus, à s'imposer ces derniers mois. Si sur le plan belge rien ne se dessine, les Coalisés scruteront alors hors frontière. Un nom s'y détache pour le moment : celui du Serbe Radomir Dalovic d'Arminia Bielefeld. Enfin, un départ ne fait plus de doute : celui de Werry Sels, relégué sur une voie de garage depuis le mois de février, et qui poursuivra sa carrière au Red Star Waasland où il a signé pour trois ans. B. GOVERS