Javier Castrilli
...

Javier CastrilliAncien arbitre, il préside le comité gouvernemental de sécurité dans le football. Il n'était pas populaire chez les fans durant sa carrière d'arbitre à cause de sa sévérité. Il a ordonné la fermeture de stades, postposé des matches et changé l'heure du coup d'envoi de certaines rencontres, afin d'éviter des affrontement entre hooligans. Juan Sebastian VeronDe retour l'année passée dans son premier club Estudiantes de La Plata après un long passage en Europe, Veron a permis de remporter le championnat d'ouverture. Il a été injustement blâmé par les fans et les médias pour un problème lors du stage de préparation de la Coupe du monde 2002 et ensuite jeté de l'équipe nationale. Alfio Basile l'inclut dans son équipe de base composée de joueurs évoluant dans le championnat argentin. Il en est d'ailleurs le leader. Mauricio MacriPrésident de Boca Juniors depuis 1995. Sa bonne gestion a aidé le club à être plus fort que jamais. Influent dans le milieu du football, il ne souhaite cependant pas devenir le président de la fédération argentine. Au lieu de cela, il s'est engagé politiquement et a gagné un siège au congrès. Rafael Di ZeoLe leader du gang de Boca Juniors est le hooligan le plus connu et l'idole des autres bandes qui essaient de l'égaler. Il purge actuellement une peine de 51 mois de prison pour un crime lié aux armes commis lors d'un match en 1999. Il se vante d'avoir des connexions dans la politique, la justice et la police. Raul GamezLe vice-président de Velez Sarsfield est le plus féroce détracteur de Julio Grondona et pourrait être son premier concurrent sérieux à l'élection pour la présidence de la fédération. Gamez qui s'est retiré de la présidence du club l'an passé est un ancien membre du gang d'hooligan du club et a admis avoir soutenu des membres du gang en leur offrant des tickets. Julio GrondonaPrésident de la fédération depuis 1979, il a fait l'objet de nombreuses plaintes car il agit comme un dictateur. Il met continuellement à mal l'organisation démocratique de la fédération. Rien, même la désignation des arbitres, ne semble être faite sans son agrément. L'homme âgé de 75 ans, qui a été réélu à l'unanimité, est aussi un vice-président de la FIFA. Grondona a fondé Arsenal en 1957 et a aussi été le président d'Independentie. Juan Roman RiquelmeIl a souffert d'être injustement désigné comme le coupable de l'élimination de la Coupe du monde. Mais il est redevenu l'idole nationale depuis qu'il a à nouveau rejoint Boca en location de Villareal. Mais va-t-il rester à Boca étant donné que le club n'a pas l'argent pour l'acheter. Des rumeurs font état du fait qu'il a déjà vendu sa maison en Espagne. Alfio BasileBien aimé et travailleur, il a repris la tête de l'équipe nationale en septembre après fait obtenir de nombreux trophées avec Boca. L'ancien joueur du Racing Club avait déjà été sélectionneur de 1991 à 1994.