NICAISE KUDIMBANA

Congolais. Gardien. Né le 21 janvier 1987. Saison 2009-10 : 0 match.
...

Congolais. Gardien. Né le 21 janvier 1987. Saison 2009-10 : 0 match. Le sympathique Nicaise Kudimbana est assurément un cas : international congolais (il a effectué ses débuts chez les A le 26 mars 2008, à l'occasion d'un match contre l'Algérie), il n'était que 6e la saison passée dans la hiérarchie des keepers derrière Silvio Proto, Davy Schollen, Daniel Zitka, Michaël Cordier et Sébastien Bruzzese. A priori, le Sporting voulut le prêter mais des essais à Crotone (D2 italienne) et à Erevan (Arménie) ne débouchèrent sur rien de concret. Si Zitka et Bruzzese ont quitté les Mauves entre-temps, il reste quand même du beau monde devant lui. De quoi envisager un nouveau prêt. Serbe. Défenseur latéral ou central. Né le 30 septembre 1984. Saison 2009-10 : 6 matches, 0 but.Logiquement, il aurait dû hériter de la place laissée vacante au back droit suite à la grave blessure de Marcin Wasilewski le 31 août 2009 face au Standard. Mais c'est Guillaume Gillet qui profita de l'aubaine, pour ne plus lâcher le morceau. Nemanja Rnic a continué à s'appliquer. De tous les réservistes, c'est sans doute lui qui, par procuration, aura vécu le plus intensément la course au titre. Il fut récompensé de cette attitude louable par deux titularisations lors des play-offs : contre Courtrai d'abord, puis La Gantoise. Sans compter deux entrées au jeu face à Zulte Waregem de même qu'au Club Bruges. Le Serbe ne doit pas partir. Mais si une bonne affaire est susceptible d'agréer toutes les parties, Anderlecht est disposé à négocier. Belge. Attaquant ou milieu offensif. Né le 31 mars 1981. Saison 2009-10 : 23 matches, 1 but.Le dernier championnat n'aurait pas pu mieux débuter pour lui. Il fut d'entrée titulaire sur le flanc droit, ce que le staff technique lui avait longtemps chicané par le passé. La suite allait toutefois se révéler moins glorieuse, puisqu'il perdit sa place sur l'aile au profit de Jonathan Legear. Au lieu de rebondir ailleurs, comme la direction le lui proposa, il préféra attendre sa chance et la saisit finalement lors... des play-offs où il fit figure de premier choix à partir de la 5e rencontre. En guise de remerciement, Thomas Chatelle marqua sans nul doute le plus beau but des siens durant cette période, d'une splendide reprise acrobatique devant Gand. A 29 ans, l'ancien ailier de Genk en barré dans son couloir par deux jeunes aux dents longues : Legear et Matias Suarez. Si Anderlecht ne veut pas se débarrasser de lui à tout prix, il ne s'opposera pas, néanmoins, à un départ. Le NEC Nimègue est intéressé, ainsi que son ex-club, Genk.