Dieumerci Mbokani : 4 voix sur 6

Chris Bascombe (News of the World) : " C'est l'attaquant congolais qui m'a le plus interpellé. Comment s'appelle-t-il encore ? Il est très rapide et très dangereux. "
...

Chris Bascombe (News of the World) : " C'est l'attaquant congolais qui m'a le plus interpellé. Comment s'appelle-t-il encore ? Il est très rapide et très dangereux. " Mandeep Sanghera (BBC) : " Le joueur qui a fait le plus mal à Everton, c'est Mbokani. Il est descendu très bas dans le jeu et les défenseurs centraux ne savaient pas s'ils devaient le suivre ou pas. " Ian Doyle ( Liverpool Daily Post) : " Même s'il n'a pas marqué contre Liverpool, ce fut le match le plus abouti de Mbokani. " David Meek : " Ce joueur est imprévisible et quelle rapidité ! Il sait garder un ballon, accélérer et marquer des buts. Vous pouvez me croire : il est désormais sur les tablettes des clubs de Premier League ". Bascombe : " Le back gauche brésilien, Dante, a apporté beaucoup de danger. Surtout à Anfield. Et même s'il est le héros malheureux de la double confrontation face à Liverpool en ratant un penalty et en laissant Dirk Kuyt libre de marquage, il a fait un bon match. Et il a remis cela à Everton. Il a beaucoup de technique. " Doyle : " Moi, je retiens Dante. Mais il n'y a plus qu'en Belgique qu'on laisse un défenseur un peu nonchalant tirer les penalties ( il rit). " Sanghera " On connaissait Oguchi Onyewu. Il a montré certaines bonnes choses en compensant notamment le départ de Marouane Fellaini contre Everton, dans le trafic aérien mais par moments, il a montré un peu d'emportement. Je ne pense pas qu'il retrouvera une chance dans une bonne équipe anglaise. " Doyle : " L'ancien défenseur de Newcastle a pris sa revanche. Il a montré qu'il avait le coffre nécessaire pour le championnat anglais. A Newcastle, il paraissait parfois dépassé par le rythme. Ce ne fut pas du tout le cas dans ces trois rencontres. "Doyle : " Le capitaine, Steven Defour, est une trouvaille. Son rôle au milieu est primordial. C'est le playmaker de cette formation. Contre Everton, on l'a vu dans un rôle plus reculé et il a fait son match. Cela prouve qu'il a plusieurs cordes à son arc. Intéressant. De plus, il couvre beaucoup de kilomètres. Cela plaît aux supporters anglais, ça ! " Meek s'extasie : " A première vue, on a l'impression qu'il est dépassé par le rythme, qu'il ne prendra jamais le dessus sur l'adversaire. Et puis, on se rend compte qu'il perd peu de ballons, qu'il a une technique au-dessus de la moyenne, et qu'il est dans tous les bons coups. Et son adversaire ne prend finalement jamais le dessus. On croit qu'il a un problème de vitesse mais c'est un faux lent. C'est vrai que son jeu est linéaire, jamais fait d'accélérations brusques. Tout le contraire de Milan Jovanovic. S'il avait joué avec la jeune équipe belge aux Jeux Olympiques, il ne serait plus au Standard. "Bascombe : " J'avais lu que cela devait constituer le point faible de l'équipe. Il aurait pu être meilleur mais il a montré de l'assurance dans les duels aériens et c'est très important face à des équipes anglaises. Cependant, il n'est pas impérial. Mais dans notre championnat, il n'y a pas beaucoup de gardiens impériaux... ( il rit) "