Négatif

Pour un joueur de sa taille et de son gabarit, le jeu de tête pourrait être plus performant. Même s'il a inscrit un but du front contre Eupen, il est peu performant dans le jeu aérien face au but. Son timing est encore déficient et il ne sent pas suffisamment où le ballon va arriver. Par contre, en pivot et en déviation, il s'impose plus facilement grâce à sa stature.
...

Pour un joueur de sa taille et de son gabarit, le jeu de tête pourrait être plus performant. Même s'il a inscrit un but du front contre Eupen, il est peu performant dans le jeu aérien face au but. Son timing est encore déficient et il ne sent pas suffisamment où le ballon va arriver. Par contre, en pivot et en déviation, il s'impose plus facilement grâce à sa stature. Même s'il est capable de réaliser des gestes très spectaculaires, il manque de finesse dans ses enchaînements techniques. Ses dribbles et ses crochets sont davantage exécutés en puissance que de manière élégante. Sa corpulence n'y est bien sûr pas étrangère. Le numéro 19 flandrien n'est pas encore assez fort mentalement. C'est quelqu'un qui doit absolument se sentir soutenu par l'entourage qui compose le club. Quand il pense que son coach n'a pas, ou plus, tout à fait confiance en lui, il se referme sur lui-même et entre alors, facilement, dans une période de doutes. Il doit progresser dans ce domaine en essayant de faire le vide dans sa tête durant les séances d'entraînements et les matches. Avec 5 buts inscrits en 50 apparitions en D1, il n'est pas un tueur devant le but. Il manque de sang-froid dans le rectangle adverse et quand il prend le dessus sur son adversaire direct pour se présenter face au gardien, sa maîtrise face au but est encore insuffisante pour un attaquant évoluant au plus haut niveau. Il éprouve plus de difficultés quand il doit combiner dans des surfaces réduites. Son jeu en déviations courtes présente quelques lacunes. C'est un joueur qui privilégie les appels dans les espaces et la profondeur plutôt que le jeu en décrochage. Il doit aussi travailler sa complémentarité avec le reste de l'équipe même s'il s'améliore de match en match. Bien que son volume de jeu et sa capacité à vouloir travailler pour le groupe ne soient pas remises en cause, son jeu en perte de balle et sa reconversion défensive doivent encore nettement se perfectionner. Il est encore trop réactif dès que l'équipe perd le ballon même si cela se remarque moins quand il évolue comme attaquant axial plutôt que sur un flanc. Ses tirs sont très puissants du cou du pied, mais manquent nettement de précision quand il veut enrouler ou placer de l'intérieur voire de l'extérieur du pied. Sa capacité à fixer le gardien est insuffisante pour être réellement efficace en zone de finition. A 23 ans, il manque manifestement d'expérience. Il ne maîtrise pas encore toutes les ficelles du foot de haut niveau. S'il confirme son très bon début de saison, la progression à ce niveau risque d'être rapide car il devrait rester titulaire à Courtrai et emmagasiner du vécu. Pelé Mboyo est un joueur possédant des qualités athlétiques impressionnantes. Avec 1m90, il déménage physiquement au sein des défenses. Sa masse musculaire, aussi bien au niveau des jambes que des membres supérieurs et du torse, se situe nettement au-dessus de la moyenne des footballeurs. Il utilise toutes les parties du corps pour s'imposer, notamment les bras. Il est très difficile pour son opposant direct de le bouger. La vitesse fait également partie des grandes qualités de l'ancien Carolo. Si sa vitesse sur les premiers mètres est tout simplement correcte, c'est surtout quand il est lancé qu'il parvient à développer toute sa puissance. Dans les appels en profondeur, face à une défense évoluant très haut, ses raids sont réellement dévastateurs. Alors que l'on pense qu'il a atteint sa vitesse maximale, il parvient encore à donner le petit coup de rein supplémentaire pour brûler son adversaire. Sa frappe de balle est aussi de bon niveau, en tout cas du point de vue puissance. Droitier, il se débrouille aussi très bien avec son gauche et des deux côtés, il met tout le poids de son corps dans ses envois afin d'y mettre de la consistance. Pelé qui, après avoir été formé à Anderlecht est aussi passé par les jeunes de Bruges, présente une excellente mentalité, aussi bien dans le vestiaire que sur le terrain. Il est très réceptif aux conseils des plus anciens et du staff. C'est comme attaquant de pointe légèrement décalé vers la gauche qu'il s'exprime le mieux. Il adore provoquer son adversaire en 1 contre 1 en rentrant dans le jeu pour se retrouver sur son meilleur pied. Avec Giuseppe Rossini, il change de position et forme un bon duo, chose plutôt rare pour deux joueurs au gabarit similaire. Il pourrait aussi évoluer comme joueur de flanc dans un système 4-3-3 ou 4-5-1. Il est très imprévisible aussi bien pour les adversaires que pour les coéquipiers. Il est capable de réaliser des gestes incroyables ballon aux pieds mais il est tout aussi possible pour lui de rater des contrôles qu'un débutant aurait peut-être réussis. Cette spécificité peut se révéler comme un défaut quand il est dans un mauvais jour mais, quand tout lui réussit, il est très difficile à contrer. A 23 ans, sa marge de progression est encore très importante et le fait d'évoluer dans un club où la pression interne et externe n'est pas énorme peut l'aider dans son évolution. C'est quelqu'un qui a besoin de calme et de sérénité pour avoir du rendement sur le terrain. par étienne delangre