La corruption existe-t-elle vraiment dans le football ? La question est volontairement très mal choisie car quiconque s'intéresse de près ou de loin au ballon rond y répondra de manière affirmative. Et à raison. Mais le monde du football n'est certainement pas le milieu où les magouilles sont les plus présentes. Eu égard au total de matches disputés chaque année, au nombre de joueurs, d'entraîneurs, de dirigeants, d'arbitres, de supporters, de journalistes, de sponsors et de pronostiqueurs concernés par des sommes et des enjeux gigantesques, on peut même affirmer que notre sp...

La corruption existe-t-elle vraiment dans le football ? La question est volontairement très mal choisie car quiconque s'intéresse de près ou de loin au ballon rond y répondra de manière affirmative. Et à raison. Mais le monde du football n'est certainement pas le milieu où les magouilles sont les plus présentes. Eu égard au total de matches disputés chaque année, au nombre de joueurs, d'entraîneurs, de dirigeants, d'arbitres, de supporters, de journalistes, de sponsors et de pronostiqueurs concernés par des sommes et des enjeux gigantesques, on peut même affirmer que notre sport est relativement épargné. Bien sûr, tout délit voire toute tentative de fraude doivent être dénoncés et sévèrement punis. Mais, malheureusement, il ne faut pas rêver : la combattre est une chose, l'éradiquer en est une autre ! Il y aura toujours des joueurs, des entraîneurs, des dirigeants voire des arbitres malhonnêtes. C'est évidemment cette minorité prête à tout qu'il faut combattre et surtout abattre. Maintenant, je suis persuadé, de par mon expérience dans le monde du foot, qu'il n'y a pas plus de malhonnêtes dans notre milieu que chez les politiciens, les chefs d'entreprises, les fonctionnaires ou les employés de sociétés privées (ceux-ci classés sans aucun ordre hiérarchique). Des pourris, il y en aura toujours dans tous les domaines et dans tous les pays du monde. En tout cas, même si j'ai déjà été partie prenante dans des matches avec des enjeux importants, aussi bien en tant que joueur qu'en tant qu'entraîneur, jamais personne ne m'a contacté pour un arrangement quelconque. Si c'était si fréquent, je pense quand même qu'en 25 ans, j'aurais dû, ne fût-ce qu'une fois, être contacté pour une proposition de ce genre. Ce qui se passe actuellement en Allemagne, où l'arbitre aurait vendu des matches à des fins lucratives de pronostics, est intolérable. On veut maintenant supprimer la possibilité aux arbitres et aux joueurs de miser sur les résultats des matches, ce qui est pour moi une aberration car qui pourra les empêcher de jouer via une tierce personne ? Les différents interrogatoires des joueurs de St-Trond et de Jacky Mathijssen m'ont fait mal. J'espère de tout c£ur que cette histoire restera sans suite et que tous les protagonistes seront blanchis car je pense qu'il y va du peu de crédibilité que possède encore le football belge à l'heure actuelle. Maintenant, si les soupçons devaient se vérifier, il est clair que tous les acteurs devraient être punis, aussi bien les personnes que les clubs concernés. Ce serait également très dommageable qu'un entraîneur ayant actuellement une telle cote, ait trempé dans une affaire de ce type. Espérons que tout se termine calmement et que Charleroi puisse continuer sa progression et son retour au premier plan en toute quiétude ! " Si la corruption était si fréquente, JE PENSE QU'EN 25 ANS, j'aurais dû, ne fût-ce qu'une fois, être contacté "