Et voilà qu'en un jour, les Spurs ont annoncé deux transferts : Jack Clarke (18 ans), un attaquant de Leeds, et le médian français Tanguy Ndombélé, de Lyon. Ce dernier a coûté 60 millions d'euros, ce qui fait de lui le transfert le plus cher de l'histoire du club londonien.

Au cours des derniers mois, plusieurs formations se sont arraché la signature du jeune Français de 22 ans qui, il y a cinq ans, après avoir été jugé insuffisant à Guingamp (aujourd'hui en Ligue 2), s'était retrouvé dans l'équipe B d'Amiens, en... cinquième division.

Il n'y est resté qu'un an car, la saison suivante, il a été repris dans le noyau A d'Amiens, en Ligue 2. Et douze mois plus tard, il était prêté à Lyon qui, très satisfait de ses services, a fini par l'acheter pour 8 millions. Ndombélé a conquis sa place dans l'entrejeu des Gones, délivrant sept assists et inscrivant un but. Cela n'a pas échappé à Didier Deschamps qui l'a sélectionné en équipe nationale pour un match face à l'Islande. Aujourd'hui, il compte déjà six capes.

Tottenham n'a rien acheté l'année dernière mais il a vendu quelques joueurs comme Mousa Dembélé, que Ndombélé est à présent chargé de faire oublier. Le Français est l'homme qu'il faut à cette place car, comme notre compatriote, il s'agit d'un médian défensif doué techniquement et qui couvre énormément de terrain. Comme il manque aussi d'efficacité devant le but, les fans des Spurs l'ont déjà surnommé " Le nouveau Dembélé. " À lui de justifier le montant déboursé pour son transfert.

Et voilà qu'en un jour, les Spurs ont annoncé deux transferts : Jack Clarke (18 ans), un attaquant de Leeds, et le médian français Tanguy Ndombélé, de Lyon. Ce dernier a coûté 60 millions d'euros, ce qui fait de lui le transfert le plus cher de l'histoire du club londonien. Au cours des derniers mois, plusieurs formations se sont arraché la signature du jeune Français de 22 ans qui, il y a cinq ans, après avoir été jugé insuffisant à Guingamp (aujourd'hui en Ligue 2), s'était retrouvé dans l'équipe B d'Amiens, en... cinquième division. Il n'y est resté qu'un an car, la saison suivante, il a été repris dans le noyau A d'Amiens, en Ligue 2. Et douze mois plus tard, il était prêté à Lyon qui, très satisfait de ses services, a fini par l'acheter pour 8 millions. Ndombélé a conquis sa place dans l'entrejeu des Gones, délivrant sept assists et inscrivant un but. Cela n'a pas échappé à Didier Deschamps qui l'a sélectionné en équipe nationale pour un match face à l'Islande. Aujourd'hui, il compte déjà six capes. Tottenham n'a rien acheté l'année dernière mais il a vendu quelques joueurs comme Mousa Dembélé, que Ndombélé est à présent chargé de faire oublier. Le Français est l'homme qu'il faut à cette place car, comme notre compatriote, il s'agit d'un médian défensif doué techniquement et qui couvre énormément de terrain. Comme il manque aussi d'efficacité devant le but, les fans des Spurs l'ont déjà surnommé " Le nouveau Dembélé. " À lui de justifier le montant déboursé pour son transfert.