Jeune Pro de l'Année : and the winner isYouri Tielemans. Pour la deuxième fois d'affilée. Le choix des 360 joueurs de notre D1 qui ont rempli leur bulletin. Tielemans est fan de ZinédineZidane, le patron de la formation d'Anderlecht, Jean Kindermans, le compare à Axel Witsel et le site de l'UEFA a carrément osé prédire qu'il deviendrait " le Frank Lampard belge ". Valeur estimée sur le marché des transferts : 16 millions. Contrat mauve jusqu'en 2020. Un papier qui sera déchiré bien avant cela s'il confirme ses deux premières saisons. Déjà 86 matches en équipe A, dont 10 en Ligue des Champions.
...

Jeune Pro de l'Année : and the winner isYouri Tielemans. Pour la deuxième fois d'affilée. Le choix des 360 joueurs de notre D1 qui ont rempli leur bulletin. Tielemans est fan de ZinédineZidane, le patron de la formation d'Anderlecht, Jean Kindermans, le compare à Axel Witsel et le site de l'UEFA a carrément osé prédire qu'il deviendrait " le Frank Lampard belge ". Valeur estimée sur le marché des transferts : 16 millions. Contrat mauve jusqu'en 2020. Un papier qui sera déchiré bien avant cela s'il confirme ses deux premières saisons. Déjà 86 matches en équipe A, dont 10 en Ligue des Champions. Youri Tielemans n'a toujours que 18 ans. Mais quelques gros chiffres de précocité. 16 ans - 2 mois - 21 jours pour ses débuts en D1. 16 ans - 4 mois - 18 jours pour ses débuts en Coupe de Belgique. 16 ans - 4 mois - 25 jours pour ses débuts en Ligue des Champions. Et maintenant appelé chez les Diables Rouges. Quand la grande maison mauve commente l'ascension du ket, ça donne ceci... Jan Mulder : " Quand j'ai vu Youri Tielemans pour la première fois en équipe A et quand on m'a dit qu'il n'avait que 16 ans, ma première réflexion a été : -Mais celui-là, il nous refait le coup de Paul Van Himst ! Sentimentalement, pour moi, c'était donc assez fort, vu mon passé avec Van Himst... Tout le monde trouve Tielemans si spécial ? Ben ça tombe bien, moi aussi je le trouve très particulier. Il a clairement la touch anderlechtoise qu'on aime. Pas besoin de chercher plus loin le plus beau joueur de l'équipe actuelle. C'est une question de goût hein, mais c'est mon préféré. Point de vue qualités, je le compare à Enzo Scifo. C'est un peu la même touche latine. Une technique de frappe comparable, la même précision sur les longues passes. Et tu veux une preuve que Tielemans est un bon gars ? Il vient de signer un nouveau contrat... C'est lui, n'importe plus que tous les autres joueurs, qui peut donner un éclat supplémentaire à cette équipe. Evidemment, ça ne veut pas dire qu'il s'éternisera chez nous, mais en attendant, c'est une sécurité pour les deux parties. Après ça, on verra. Où je le verrais bien ? A priori, je dirais le championnat d'Espagne où il pourrait faire jouer sa technique. Mais il y a suffisamment d'exemples éloquents qui montrent qu'un technicien belge peut faire des merveilles ailleurs. Au départ, le championnat d'Angleterre n'était pas celui qui convenait le mieux à Eden Hazard mais on voit ce que ça donne. Et puis il y a Kevin De Bruyne. Honnêtement, je ne m'attendais pas du tout à ce qu'il atteigne un niveau pareil en Allemagne mais il l'a fait. Je pourrais aussi citer Robin van Persie, qu'on ne voyait pas faire des flammes avec Arsenal quand il a quitté Feyenoord. Quand on a le talent de Tielemans, on peut s'adapter et être performant partout. " Paul Van Himst : " Dès que des clubs vont arriver avec le gros pognon (sic), ça va être difficile de le conserver en Belgique. En attendant, on profite de tout son talent. Il a un style de jeu galant, une course galante, des passes galantes. Il y a un peu de tout dans son football. Même s'il y a certaines choses qu'à sa place, je chercherais à corriger. Il a parfois tendance à trop chercher la passe à risque, à distance. Je lui conseillerais de jouer plus court dans certaines situations. Ce n'est pas compliqué, il sait le faire. Il doit aussi se convaincre qu'il est un joueur purement offensif. Tu peux le mettre dans l'axe, à gauche ou à droite, mais c'est toujours en jouant vers l'avant qu'il sera meilleur. Pas en se contentant essentiellement d'une mission de récupération. C'est un garçon que tout le monde aime bien parce que c'est aussi un garçon sympathique ! Je l'ai un peu côtoyé quand il jouait avec mon petit-fils, j'ai aussi rencontré ses parents. Tous des gens qui ne se prennent pas la tête. Et quand Youri Tielemans s'exprime dans la presse, il dégage aussi une image très positive. Tous les jeunes devraient être comme ça. Il a tout pour lui, tout pour plaire. " Pär Zetterberg : " Tu ne dois pas le voir dix fois pour comprendre qu'il a quelque chose en plus que les autres. Si tu ne le remarques pas très vite, tu dois arrêter le foot. Un jour, il sera la plaque tournante d'un grand club européen. J'aime bien le voir jouer, on voit qu'il a été formé... chez nous. C'est l'école mauve. Il y a sa facilité technique, sa passe à distance, sa frappe au but de loin et, plus généralement, sa façon de penser le foot et de mieux faire jouer les autres. Je le vois entre un 6 et un 10. Pas en vrai 10, comme moi à l'époque. D'ailleurs, ça n'existe plus trop, ce rôle-là. C'est fini, un enfant gâté comme moi à qui on ne demandait pour ainsi dire aucun travail défensif. Et, de toute façon, pour jouer aussi haut sur le terrain, il lui manque un peu de mobilité et de vivacité. Je ne le trouve pas assez explosif sur les premiers mètres. Et il ne va pas dribbler deux ou trois adversaires sur un tout petit espace. De mon temps, Marc Degryse savait pivoter sur une pièce d'un franc. Tielemans ne sait pas le faire. Il lui faut plus d'espace. J'estime qu'il doit jouer un peu plus bas aussi parce qu'il est très fort défensivement. Et parce qu'il aime bien avoir beaucoup d'emprise sur le jeu, parce qu'il veut toucher le ballon tout le temps. Sur le plan mental, je le trouve très constant. Je ne l'ai pas vu s'enflammer après des matches extraordinaires mais il n'a pas non plus rentré la tête dans les épaules quand il a perdu la confiance du coach. Il n'a rien dit, il a bossé, il a récupéré sa place et montré directement qu'il méritait de rejouer. La période délicate qu'il a connue cette saison va lui être profitable dans le futur. " Marc Degryse : " Quand il a fait ses débuts en équipe Première, lors de la première journée du championnat 2013-2014, Anderlecht ramait contre Lokeren mais il a été le meilleur Mauve de l'après-midi. A 16 ans. C'était déjà un signe, une première preuve de ses qualités mais aussi de sa maturité. Cette maturité, il vient encore de l'étaler ces dernières semaines. Il y a pas mal de gars de 18 ans qui auraient sombré en ayant connu ce qu'il a connu cette saison. Il avait été un grand monsieur des play-offs la saison passée, il avait fait la différence avec Cheikhou Kouyaté sur la route du titre, mais il a eu un creux dans ce championnat, il s'est retrouvé sur le banc, puis surtout, il n'est même pas monté au jeu en finale de Coupe de Belgique. Au lieu de s'enfermer dans une bulle, il s'est battu. Sans jamais critiquer personne. J'ai entendu que pendant cette période-là, il avait continué à se démener comme un mort de faim aux entraînements. Et dès que Besnik Hasi l'a relancé, il a été très bon, il a aussi marqué quelques buts qui valaient le déplacement. Rien que son goal au Standard peu de temps après sa montée au jeu, c'était une première réponse, très belle. Comme pour montrer que, si les play-offs avaient commencé sans lui, ils allaient devoir se poursuivre avec lui. Il a la technique, le passing et la vista, c'est une combinaison pas si fréquente. Et indépendamment de ses qualités foot, on voit qu'il est toujours bien dans sa tête, ça saute aux yeux. Tous les footballeurs qui atteignent un niveau pareil à un âge aussi précoce ne vont pas au bout de leurs humanités, mais pour lui, c'était une priorité. C'est un signe de bon sens, d'intelligence. Je constate aussi qu'il est extrêmement exigeant envers lui-même. Quand on l'écoute debriefer un match, on a l'impression qu'il n'est jamais tout à fait satisfait de lui, même quand il a été irréprochable. Pour lui, ça va faire deux ans que les événements se bousculent, que les grands moments s'enchaînent, mais il garde les pieds sur terre. Je ne vois jamais un Tielemans nonchalant, sur la pelouse ou dans la vie. S'il ne change rien sur le plan mental, il risque de faire une très grande carrière. " Thomas Chatelle : " Sa saison m'a un peu laissé sur ma faim. C'est sa faute... il avait montré tellement de bonnes choses dans les play-offs en 2013-2014, il avait mis la barre tellement haut. A l'époque, à chacune de ses touches de balle, on avait envie de dire : -Waouw ! Dans ce championnat, il a eu un creux et il y a plusieurs explications à cela : c'était l'année de la confirmation, qui est toujours difficile ; Leander Dendoncker est sorti de nulle part ; Dennis Praet et Steven Defour lui ont fait de l'ombre. Et donc, j'avais encore des doutes sur Tielemans... jusqu'en mars. Puis, il y a eu les play-offs, et là, il m'a complètement rassuré. Je suis surpris qu'il ait eu autant de ressources pour se redresser alors que c'était moralement difficile pour lui. Et après, en fin de play-offs, il a de nouveau souffert, il n'a plus su être décisif comme dans les premiers matches, il s'est encore un peu éteint. Bref, il a encore un souci avec la régularité. S'il veut s'imposer chez les Diables, s'il veut forcer un gros transfert dans un grand championnat, il lui faudra plus de constance. Il devra aussi montrer qu'il peut être un leader sur la longueur. Les qualités, elles sont là, ça saute aux yeux. Il a la classe, le profil, le type Anderlecht. En talent pur, je le mets sur le même pied que Vincent Kompany et Anthony Vanden Borre. Maintenant, il doit montrer qu'il a la volonté, l'envie de se faire mal. Sans cette envie-là, tu n'arrives nulle part. Mais bon, il n'a jamais que 18 ans. On l'oublierait vite. Ce qu'il a déjà fait en deux saisons, c'est exceptionnel. " PAR PIERRE DANVOYE - PHOTOS : BELGAIMAGE" Il doit se convaincre qu'il est un joueur purement offensif. " Paul Van Himst " Un jour, il sera la plaque tournante d'un grand club européen. " Pär Zetterberg " Pas besoin de chercher plus loin le plus beau joueur de l'équipe. " Jan Mulder