Vincent Kompany jouit déjà d'une belle cote de popularité auprès des supporters. " C'est un joueur esthétique, brillant ", explique Kevin Parker, président de l'Association des supporters de Manchester City. " Nous sommes enchantés de ses premiers mois chez nous et nous le voyons comme notre futur capitaine. Cela fait quatre ans que Richard Dunne, élu joueur de la saison dernière, porte le brassard mais le défenseur ne réalise pas une super saison et je trouve que l'on a besoin d'un capitaine dans l'entrejeu. Kompany remplirait ce rôle à merveille car il possède des qualités de leader....

Vincent Kompany jouit déjà d'une belle cote de popularité auprès des supporters. " C'est un joueur esthétique, brillant ", explique Kevin Parker, président de l'Association des supporters de Manchester City. " Nous sommes enchantés de ses premiers mois chez nous et nous le voyons comme notre futur capitaine. Cela fait quatre ans que Richard Dunne, élu joueur de la saison dernière, porte le brassard mais le défenseur ne réalise pas une super saison et je trouve que l'on a besoin d'un capitaine dans l'entrejeu. Kompany remplirait ce rôle à merveille car il possède des qualités de leader. Il sait parler aux arbitres, calmer les troupes ou les motiver en fonction des événements. Quand il est arrivé, on ne s'attendait pas à grand-chose. Tout le monde parlait du retour de Shaun Wright-Phillips, qui avait éclaté à City avant de partir à Chelsea. Il s'agissait un peu du retour de l'enfant prodigue. Et puis, on commentait beaucoup la venue de Robinho. On n'arrivait pas à croire qu'un tel joueur rallie City. Et on n'y croit toujours pas ( il rit). Pourtant, j'ai un ami polonais qui suit beaucoup le championnat allemand et il m'a directement mis en garde. Quand Kompany a signé à City, il m'a envoyé un mail et m'a dit de bien le suivre. Vincent avait laissé de bons souvenirs en Allemagne malgré des hauts et des bas. Il avait raison ! Depuis quelques rencontres, il ne cesse de monter en puissance à tel point que, contre Fulham, Schalke et le PSG, il fut le meilleur homme sur la pelouse. Sa position ? Il a disputé son premier match au back droit avant de se muer en médian défensif. Cependant, depuis quelques rencontres, il n'est pas rare de le voir évoluer comme défenseur central. C'est difficile de dire où se situe sa meilleure position. A Schalke, il a fait un match énorme comme défenseur. Le contexte plus européen lui convient mieux et dans ce genre de rencontres, il lit parfaitement le jeu de la ligne arrière. Mais, il a une telle qualité de passe et un volume de jeu qui s'avère très utile dans l'entrejeu également. Sa position risque de se fixer en fonction du prochain mercato. Si City investit dans l'entrejeu, il risque de redescendre d'un cran. "Kompany jouit également d'une image de garçon sage. " Il est jeune mais on lit dans son attitude une belle maturité ", continue Parker. " On ne lui a pas encore trouvé de surnom mais on tentera sans doute un jeu de mot sur son nom de famille. Il est très populaire et si on fait un sondage parmi les supporters, il viendrait juste derrière Stephen Ireland, un jeune du cru qui fait une saison formidable, et Robinho. Sa popularité le place à la hauteur de Wright-Phillips. Les fans l'apprécient car il se donne toujours à 100 %. Quand il a la balle, il privilégie toujours la meilleure solution. Il ne se met pas en valeur inutilement. Il n'est pas très flashy. Il ne fait pas plus qu'il ne faut. " Et peut-on imaginer un jour que Kompany fasse l'objet d'un chant ? " Pour le moment, on le soutient sur les airs de There's only one Kompany. Pour mériter un chant, il faut quasiment marquer le but décisif en finale de Cup. Peu de joueurs ont leur propre hymne. "