Lors de la huitième étape de la Vuelta, le 31 août dernier, entre Valls et Igualada, en Catalogne, des dizaines de plants de cannabis ont été repérés par la police suite à la diffusion en direct d'images prises par des hélicoptères suivant la course. Ton dernier flagrant délit ?

Idrissa Sylla : C'était au centre de formation du Mans. On avait l'habitude avec deux ou trois amis d'aller chiper des pains au lait dans le bureau du directeur pour le quatre-heures. Sauf qu'une fois, on s'est fait prendre la main dans le sac. Bon, en même temps, ce n'était que des pains au lait...

Un club de D2 turque qui avait initialement jeté son dévolu sur un certain Lamin Jallow, joueur de Série B, a finalement fait passer une visite médicale à un homonyme, Alpha Jallow, joueur évoluant lui en 3e division portugaise. Tu t'es déjà fait contacter par un club par erreur ?

Sylla : Je crois que je suis le seul Idrissa Sylla (rires). Non, mais du coup, j'ai un jour fait croire à un ami du centre du Mans qu'il était convoité par je ne sais plus quel club de Ligue 2 pour signer un contrat professionnel. Le soir, au dîner, alors qu'il racontait son histoire tout fièrement, on lui a dit que c'était une blague. Le plus dur, c'est qu'il n'est jamais passé pro...

La chaîne de télévision Russia Today s'est excusée auprès des Néo-Zélandais après avoir diffusé une carte sur laquelle la Nouvelle-Zélande avait été renommée " Japon " et la Papouasie-Nouvelle-Guinée " Corée du Sud ". Seule l'Australie avait été correctement indiquée sur la carte. Toi aussi, tu as des lacunes en géo ?

Sylla : Terrible. Je me souviens encore du jour où René (Weiler, ndlr), mon ancien entraîneur à Anderlecht, m'a appelé pour me proposer de le rejoindre en Suisse. Dans une ville dont je ne me souviens d'ailleurs plus du nom. Il m'en parlait à peine, l'air de dire, " tu connais forcément ". Mais en vrai je n'avais jamais entendu parler de cette ville (Lucerne, ndlr).

En Normandie, une nonagénaire conduit la même Peugeot 203 depuis plus de 65 ans. Un précieux de ton enfance auquel tu rêverais de redonner vie ?

Sylla : Comme je suis gaucher et fan de Marseille, mon oncle m'avait offert un superbe maillot de Chris Waddle quand j'étais gamin. Ce n'est pas vraiment ma génération, mais j'aimerais beaucoup le retrouver. Mais aujourd'hui, à Conakry, il y a plus de maillots d'Anderlecht, de Zulte ou de QPR que de l'OM (rires).

La splendide maison d'Al Capone, située dans le quartier résidentiel de Palm Island à Miami, en Floride, et achetée par le célèbre gangster pour seulement 40.000 dollars, a été mise en vente au prix de 11,6 millions d'euros. L'Idrissa Sylla mégalo, dans quoi investit-il son argent ?

Sylla : Dans l'immobilier. J'ai trois maisons et deux terrains de cinq parcelles à construire à Conakry. Et je compte bientôt commencer à investir en Belgique. C'est important de penser à l'avenir à mon âge.

En Grande-Bretagne, une habitante de la petite ville de Sheerness-on-Sea, pas très loin de Londres, propose une nuit sur la banquette arrière de son Nissan Juke pour moins de 9 euros sur le site Airbnb. Ta dernière nuit au camping ?

Sylla : J'aime encore bien le camping. On part en famille avec ma femme et mes enfants. La dernière fois, c'était en Normandie. Je dors bien sous tente, ça m'apaise.

Dans l'Ohio, une Américaine a ouvert le feu sur sa fille de 18 ans venue lui rendre une " visite surprise ", la prenant pour un cambrioleur. La dernière fois qu'on t'a pris pour un autre ?

Sylla : Tout à l'heure, je discutais avec un gars qui était certain de m'avoir vu à l'anniversaire d'un ami commun à Conakry. Le gars en question m'a carrément tagué sur Facebook alors que je suis présentement en Belgique. Et franchement, mon " sosie " ne me ressemble pas tant que ça. Il a flashé.

Lors de la huitième étape de la Vuelta, le 31 août dernier, entre Valls et Igualada, en Catalogne, des dizaines de plants de cannabis ont été repérés par la police suite à la diffusion en direct d'images prises par des hélicoptères suivant la course. Ton dernier flagrant délit ? Idrissa Sylla : C'était au centre de formation du Mans. On avait l'habitude avec deux ou trois amis d'aller chiper des pains au lait dans le bureau du directeur pour le quatre-heures. Sauf qu'une fois, on s'est fait prendre la main dans le sac. Bon, en même temps, ce n'était que des pains au lait... Un club de D2 turque qui avait initialement jeté son dévolu sur un certain Lamin Jallow, joueur de Série B, a finalement fait passer une visite médicale à un homonyme, Alpha Jallow, joueur évoluant lui en 3e division portugaise. Tu t'es déjà fait contacter par un club par erreur ? Sylla : Je crois que je suis le seul Idrissa Sylla (rires). Non, mais du coup, j'ai un jour fait croire à un ami du centre du Mans qu'il était convoité par je ne sais plus quel club de Ligue 2 pour signer un contrat professionnel. Le soir, au dîner, alors qu'il racontait son histoire tout fièrement, on lui a dit que c'était une blague. Le plus dur, c'est qu'il n'est jamais passé pro... La chaîne de télévision Russia Today s'est excusée auprès des Néo-Zélandais après avoir diffusé une carte sur laquelle la Nouvelle-Zélande avait été renommée " Japon " et la Papouasie-Nouvelle-Guinée " Corée du Sud ". Seule l'Australie avait été correctement indiquée sur la carte. Toi aussi, tu as des lacunes en géo ? Sylla : Terrible. Je me souviens encore du jour où René (Weiler, ndlr), mon ancien entraîneur à Anderlecht, m'a appelé pour me proposer de le rejoindre en Suisse. Dans une ville dont je ne me souviens d'ailleurs plus du nom. Il m'en parlait à peine, l'air de dire, " tu connais forcément ". Mais en vrai je n'avais jamais entendu parler de cette ville (Lucerne, ndlr).En Normandie, une nonagénaire conduit la même Peugeot 203 depuis plus de 65 ans. Un précieux de ton enfance auquel tu rêverais de redonner vie ? Sylla : Comme je suis gaucher et fan de Marseille, mon oncle m'avait offert un superbe maillot de Chris Waddle quand j'étais gamin. Ce n'est pas vraiment ma génération, mais j'aimerais beaucoup le retrouver. Mais aujourd'hui, à Conakry, il y a plus de maillots d'Anderlecht, de Zulte ou de QPR que de l'OM (rires). La splendide maison d'Al Capone, située dans le quartier résidentiel de Palm Island à Miami, en Floride, et achetée par le célèbre gangster pour seulement 40.000 dollars, a été mise en vente au prix de 11,6 millions d'euros. L'Idrissa Sylla mégalo, dans quoi investit-il son argent ? Sylla : Dans l'immobilier. J'ai trois maisons et deux terrains de cinq parcelles à construire à Conakry. Et je compte bientôt commencer à investir en Belgique. C'est important de penser à l'avenir à mon âge. En Grande-Bretagne, une habitante de la petite ville de Sheerness-on-Sea, pas très loin de Londres, propose une nuit sur la banquette arrière de son Nissan Juke pour moins de 9 euros sur le site Airbnb. Ta dernière nuit au camping ? Sylla : J'aime encore bien le camping. On part en famille avec ma femme et mes enfants. La dernière fois, c'était en Normandie. Je dors bien sous tente, ça m'apaise. Dans l'Ohio, une Américaine a ouvert le feu sur sa fille de 18 ans venue lui rendre une " visite surprise ", la prenant pour un cambrioleur. La dernière fois qu'on t'a pris pour un autre ? Sylla : Tout à l'heure, je discutais avec un gars qui était certain de m'avoir vu à l'anniversaire d'un ami commun à Conakry. Le gars en question m'a carrément tagué sur Facebook alors que je suis présentement en Belgique. Et franchement, mon " sosie " ne me ressemble pas tant que ça. Il a flashé.