Positif

Le meilleur buteur de Saint-Trond possède une excellente frappe du pied gauche. Il l'utilise particulièrement bien quand il est dans une position légèrement excentrée, surtout côté gauche. Il parvient alors à décocher des tirs croisés qui trompent souvent le dernier rempart adverse. Par contre, quand il se présente plein axe, la position du gardien lui offre moins d'angles de tir et il éprouve plus de difficultés à trouver l'ouverture.
...

Le meilleur buteur de Saint-Trond possède une excellente frappe du pied gauche. Il l'utilise particulièrement bien quand il est dans une position légèrement excentrée, surtout côté gauche. Il parvient alors à décocher des tirs croisés qui trompent souvent le dernier rempart adverse. Par contre, quand il se présente plein axe, la position du gardien lui offre moins d'angles de tir et il éprouve plus de difficultés à trouver l'ouverture. Même s'il n'a pas vraiment régné dans le trafic aérien mercredi dernier contre Zulte Waregem, il est fort de la tête et sa taille (1m93) l'aide bien évidemment dans ce domaine spécifique. Son coach lui demande de revenir en défense sur toutes les phases arrêtées adverses. Guido Brepoels, utilisant une organisation en zone dans ces cas-là, demande à son centre-avant d'occuper la position centrale (celle décernée au meilleur joueur de tête) sur la ligne des cinq joueurs placés au petit rectangle. A déjà 29 ans, le Sénégalais possède malgré tout une marge de progression très intéressante. Son évolution en un an est déjà énorme, mais vu les lacunes criardes qui le caractérisent encore, il devrait normalement se bonifier dans les mois qui viennent. Quelques expériences en Autriche, en Hongrie et en divisions inférieures allemandes lui ont permis de s'acclimater au foot européen. Il est doté d'une excellente mentalité et d'une très grande soif d'apprendre. Il ne rechigne jamais à travailler pour le collectif et à se repositionner pour effectuer sa tâche défensive. Dans les duels, il utilise correctement les bras pour se dépêtrer du marquage adverse et masquer son manque de force au niveau du tronc (voir ci-contre). En pivot, dos au but, cette envergure des membres supérieurs lui permet de juguler l'anticipation de son opposant direct. Il possède un sens du but assez aiguisé et anticipe très bien dans les 16 mètres adverses pour couper les trajectoires. Son tackling est performant, aussi bien en finition que dans une situation de pressing sur un défenseur. Chose rare pour un gaucher, il se débrouille aussi très bien dans les interventions glissées du côté droit. Grâce à ses longues foulées, il va assez vite sur 30-40 mètres et il raffole des appels en profondeur. Le pied droit est peu performant et il essaie le plus souvent de le contourner en utilisant toutes les surfaces de son gauche. Avec 78 kg pour 1m93, Ibrahim manque de carrure et cela se ressent dans la confrontation homme contre homme face à des joueurs costauds. Il se protège avec les bras mais dans les charges franches, il manque clairement de robustesse. Il est en déficit de mobilité sur les premiers mètres et il manque de vitesse pour pivoter. Quand il est statique, il est régulièrement devancé par un adversaire direct plus explosif. C'est un joueur que l'on peut qualifier de spécifique. Son manque de vitesse sur les premiers mètres l'empêche d'évoluer sur un flanc et son manque de finesse dans le jeu le prive d'un poste de stratège. Les rares fois où il change de position, c'est pour se placer comme pivot pour dévier les longs ballons de la tête. Le soutien d'attaque plonge alors dans son dos. Bref, il est exclusivement un attaquant axial. Bien qu'il maîtrise tous les fondamentaux techniques, il éprouve des difficultés dans les dribbles courts et les enchaînements, qui souffrent de son manque de vitesse d'exécution. Ses appels en profondeur sont souvent irréfléchis et il tombe alors bêtement dans le piège du hors-jeu. Il ne maîtrise pas l'art de l'appel/contre appel qui permet de contourner les défenses qui laissent plonger l'attaquant, conscientes qu'il se place en position illicite. Son sens tactique n'est pas suffisamment développé. Son rayon d'action en possession de balle est beaucoup trop cantonné vers l'axe de l'attaque. Une plus grande variété dans les démarquages (par exemple du flanc vers l'axe ou du centre vers le côté) rendrait la vie beaucoup plus difficile aux adversaires et principalement aux deux défenseurs centraux. Sa vision du jeu ne fait certainement pas partie de ses points forts. Il donne souvent l'impression de chercher, après la première touche, la meilleure solution plutôt que de remiser ou dévier le ballon de manière instinctive en un temps. Bref, il manque de feeling dans certaines situations fermées. par étienne delangre