Mercredi dernier au terme du Trophée Gamper, il y avait une certitude : ZlatanIbrahimovic avait vraiment l'intention de quitter Barcelone. Pourtant, l'avant avait été acclamé par le public lors de son changement à la mi-temps tout comme il l'avait été pendant la présentation officielle de l'équipe avec l'imposante coupe remise au lauréat de la dernière édition de la Liga. Mais Ibra n'a pas participé aux festivités qui ont suivi la fin de la rencontre (victoire aux tirs au but 4-2, 1-1 après 90 minutes).
...

Mercredi dernier au terme du Trophée Gamper, il y avait une certitude : ZlatanIbrahimovic avait vraiment l'intention de quitter Barcelone. Pourtant, l'avant avait été acclamé par le public lors de son changement à la mi-temps tout comme il l'avait été pendant la présentation officielle de l'équipe avec l'imposante coupe remise au lauréat de la dernière édition de la Liga. Mais Ibra n'a pas participé aux festivités qui ont suivi la fin de la rencontre (victoire aux tirs au but 4-2, 1-1 après 90 minutes). Le hasard a voulu que l'invité de cette 45e édition soit l'AC Milan, qui a manifesté depuis longtemps son intention d'acquérir le Suédois. Pourquoi les négociations ont-elles traîné ? Comme l'a titré El Mundo Deportivo, Milan voulait qu'Ibrahimovic soit gratuit. En clair, un prêt gratuit avec option d'achat, sans contrepartie de joueur (notamment MarcoBorriello) mais aussi que le Barça prenne en charge une partie du salaire du joueur (12 millions an). Si Milan l'a joué aussi franchement c'est parce qu'il savait que le Suédois était une personne encombrante dont PepGuardiola voulait se séparer. D'ailleurs, à la fin du match, le joueur a lancé aux journalistes : " En six mois, Guardiola ne m'a adressé la parole que deux fois. Mais je ne sais pas qui à Barcelone souhaite me vendre. " La réponse était donnée par le manager du joueur dans le quotidien suédois Aftonbladet : " Guardiola n'est pas aussi précis et parfait que les gens le pensent. Il a des problèmes avec lui-même. Il a fermé la porte à Ibrahimovic alors qu'il aurait dû lui accorder plus de respect rien que parce que le club avait dépensé 70 millions. " Si à la fin de la saison, Milan débourse 24 millions, cela fera la quatrième fois qu'Ibrahimovic aurait été transféré pour plus de 20 millions et il aurait jusqu'à présent fait circuler 168,6 millions. Un record ! Ibrahimovic, qui a encore un contrat de quatre ans en Catalogne, retourne en Italie où il a déjà joué pour la Juventus et l'Inter. Il a quitté Barcelone à 13 h 15 à bord d'un avion privé et le soir, il a assisté à la victoire de ses nouveaux équipiers contre Lecce. Mais au-delà de tout, les tifosi milanais espèrent qu'après deux saisons amères, leur équipe comble l'écart qui la sépare de l'Inter. En tout cas, sur le papier, le trident Pato-Ibrahimovic- Ronaldinho a bien fière allure. DIEGO MILITO, l'attaquant de l'Inter, a été élu meilleur joueur et meilleur attaquant de la Ligue des Champions 2009-2010. Trois autres Nerazzurri ont été récompensés : Julio Cesar (meilleur gardien), Maicon (meilleur défenseur) et WesleySneijder (meilleur milieu). Entre-temps, Thiago Motta a été opéré au genou droit est son retour est attendu pour le 26 septembre. ANDREA PIRLO, le meneur de jeu de Milan, est un homme d'affaires avisé. En tout cas, ses deux sociétés ont terminé 2009 en boni. L'Ap Sport Service, spécialisée dans l'immobilier et la promotion du sport, a vu croître son actif (12,8 millions contre 11,1 en 2008) et Fidbon, active dans la sidérurgie, a carrément fait un bond en avant en passant de 429.000 à 6,7 millions. MILOS KRASIC, le nouvel ailier de la Juventus, serait un modèle de ponctualité. Alors qu'il n'a pu prendre le vol réservé par le club et donc rater le premier entraînement, le Serbe a loué à ses frais un jet privé. Pour ses débuts, l'ex-joueur du CSKA Moscou n'aura pas à ses côtés Amauri, qui s'est occasionné une lésion à la cuisse gauche en Coupe d'Europe. Stop prévu : 25 jours. Cela fait les affaires du nouveau venu, l'attaquant de Naples FabioQuagliarella. INCROYABLE : FrancoColomba n'est plus le coach de Bologne. En effet, le président SergioPorcedda a décidé de le remercier parce que " il était sceptique quant au niveau du noyau ". Contre l'Inter, c'est le coach des Espoirs, Paolo Magnani, qui a assuré l'intérim. NICOLAS BURDISSO, le médian argentin appartenant à l'Inter, reste à l'AS Rome, club auquel il avait été prêté la saison dernière. Les Romains ont accepté la proposition des Milanais (8 millions payables en trois ans) et vont verser au joueur 3,8 millions bruts cette saison et 4,5 les trois suivantes. NICOLAS RIBAUDO