La longue méforme de l'ancien buteur Jaime Ruiz a gâché la saison de Westerlo, même si Sasha Iakovenko, loué à Westerlo par Anderlecht après un début désastreux, a pallié ce manquement par ses buts et ses assists. Westerlo ne peut plus compter sur lui mais espère pouvoir faire appel à Ruiz.
...

La longue méforme de l'ancien buteur Jaime Ruiz a gâché la saison de Westerlo, même si Sasha Iakovenko, loué à Westerlo par Anderlecht après un début désastreux, a pallié ce manquement par ses buts et ses assists. Westerlo ne peut plus compter sur lui mais espère pouvoir faire appel à Ruiz. Les Campinois ont embauché Christian Brüls, Daniël Chavez, Laurent Clerbois et Geoffrey Cabeke, qui sont respectivement un remplaçant à Iakovenko, un avant et des doublures pour la défense latérale. Le club a donné leur bon de sortie à des éléments offensifs: Obiora Odita, Emmanuel Sarki et Momodou Ceesay. Yves De Winter rêvait d'un transfert mais aucun candidat ne s'est encore présenté. Malgré quelques erreurs d'appréciation, il est doué et est sans conteste le premier gardien, Bart Deelkens et Yannick De Winter demeurant ses doublures. Nico Van Kerckhoven a mis fin à sa carrière, ce qui permet à Wouter Corstjens de recevoir sa chance aux côtés d' Adnan Mravac, longtemps sur la touche pendant la préparation, à cause d'une blessure aux côtes. Joris Van Hout reste la seule doublure et Steven De Petter est une solution de raccroc. Sur les flancs, après le départ de Minzun Quina, Günther Vanaudenaerde (à droite) et Jef Delen (à gauche) subissent la concurrence de Clerbois, issu du Standard, et de Cabeke, venu du FC Brussels. Le premier est le plus offensif des deux mais le second possède plus d'expérience. Iakovenko étant retourné à Anderlecht, Westerlo a engagé Brüls (l'affaire a été portée devant le tribunal par le MVV), un joueur créatif qui peut, grâce à sa technique, être aligné à gauche, à droite et dans l'axe, même si Jan Ceulemans a besoin de lui sur le flanc gauche. A droite, Jarno Molenberghs a été titularisé à quelques reprises en fin de saison mais sa progression a été freinée pendant la préparation par une blessure au ménisque. Son début de championnat est compromis. Le club campinois a engagé Elrio Van Heerden. Lens Annab dépanne à ce poste. A gauche, Rachid Farssi est une possibilité mais Ceulemans le considère comme un médian central, précieux pour son abattage. Wouter Scheelen revient de sa location à United mais il n'était pas en forme pendant la préparation. Soufiane Bidaoui doit encore patienter avant d'obtenir sa chance. De Petter est important pour sa mentalité. Il est normalement flanqué d'un médian défensif ou infiltrant, choisi entre Moses Adams, Annab ou Farssi. Michael Modubi et Glenn Van Asten apportent leur bagage footballistique. Bien que Westerlo évolue en 4-4-2, Ceulemans a expérimenté un cinq défensif avec un seul avant pendant la préparation. Délivré de blessure, Ruiz doit maintenant réaliser des actions et porter le poids de l'attaque. Dieter Dekelver est le seul Belge de cette ligne, il est également le plus chevronné. Il est apte à jouer à droite si nécessaire. Chavez, que le Club considérait comme un... 9,5, écartait régulièrement le jeu. Il peut donc obtenir un rôle libre du flanc à Westerlo. Le très jeune Ellinton Liliu a vécu une jolie fin de saison grâce à sa vitesse et à son sens du but. De tous, il est le centre-avant le plus spécifique. Westerlo a assaini le compartiment offensif, qui avait failli, il a réduit ses effectifs et acquis maints jeunes Belges. La sélection retrouve donc son visage habituel: à certains postes, elle n'est pas riche mais globalement, elle est en mesure de signer une saison convenable, tout en espérant l'éclosion de l'un ou l'autre talent. par raoul de groote