Cette semaine, le jeune arrière gauche de Mouscron JérémyHuyghebaert (19 ans) se rendra à Auxerre afin d'y signer un contrat de trois ans. Les deux clubs se sont mis d'accord la semaine dernière. Une transaction que l'on peut interpréter de deux manières : soit la qualité de l'enseignement dispensé au Futurosport est d'une telle qualité qu'Auxerre, réputé parmi les meilleurs centres de formation de France,...

Cette semaine, le jeune arrière gauche de Mouscron JérémyHuyghebaert (19 ans) se rendra à Auxerre afin d'y signer un contrat de trois ans. Les deux clubs se sont mis d'accord la semaine dernière. Une transaction que l'on peut interpréter de deux manières : soit la qualité de l'enseignement dispensé au Futurosport est d'une telle qualité qu'Auxerre, réputé parmi les meilleurs centres de formation de France, vient s'y approvisionner ; soit les clubs belges sont trop frileux pour offrir une chance réelle aux produits du cru et préfèrent aller chercher ailleurs ce qu'ils ont sous la main. " En fait, les contacts avec Auxerre remontent à deux ans ", explique Jérémy. " A l'époque, la transaction ne s'était pas réalisée, mais le club bourguignon a continué à me suivre. Le mois passé, via mon agent MichelThiry, j'ai appris que l'AJA mettait plusieurs joueurs à l'essai. J'ai été convié à participer au stage et celui-ci s'est révélé concluant ". Voilà donc un nouveau jeune talent qui quitte le championnat de Belgique avant qu'il n'ait eu l'occasion d'y faire son trou : Huyghebaert n'a été titularisé qu'à deux reprises (pour deux entrées au jeu), avec un assist sur corner. " Lors du premier tour, j'étais barré par DavidGrondin. Lorsque GonzagueVandooren a été engagé lors du mercato hivernal, le Français a été relégué dans le noyau B alors que j'aurais pu subir le même sort. Quelque part, c'était le signe qu' EnzoScifo croyait en moi. Mais, vu que Gonzague reste au Canonnier, mes chances de jouer n'auraient pas été plus grandes qu'elles ne l'étaient cette saison-ci. Le club avait l'intention de me prêter à un autre club, pour m'offrir du temps de jeu. Je n'y étais pas opposé. Mais, Auxerre, c'est tout de même mieux qu'un club de D2 ou un néo-promu belge, non ?" S'est-il montré trop impatient, comme on le reproche souvent aux jeunes Belges ? " L'avenir me l'apprendra. Je pourrai me faire une première idée lors de la reprise des entraînements, au début juillet. A Auxerre, je serai sans doute n°2 également au départ, derrière Jean- SébastienJaurès. Mais je dispose de trois ans pour faire mon trou ". DANIEL DEVOS