Début octobre, lorsqu'on demandé à Pep Guardiola de qui il se méfiait particulièrement dans la lutte pour le titre de champion d'Angleterre, sa réponse a fusé : " Il y a Manchester United, où la griffe de José Mourinho est réellement perceptible désormais, et il y a le Hurricane Team. " Une allusion à Tottenham, où l'ouragan Harry Kane fait des ravages chaque semaine dans les défenses adverses. Même en Ligue des Champions, les gardiens du Borussia Dortmund et de l'APOEL Nicosie n'ont pas pu résister. Contre les Allemands, à domicile, Kane a frappé à deux reprises (3-1), et à Chypre, il a obligé le gardien local à se retourner trois fois (0-3).
...

Début octobre, lorsqu'on demandé à Pep Guardiola de qui il se méfiait particulièrement dans la lutte pour le titre de champion d'Angleterre, sa réponse a fusé : " Il y a Manchester United, où la griffe de José Mourinho est réellement perceptible désormais, et il y a le Hurricane Team. " Une allusion à Tottenham, où l'ouragan Harry Kane fait des ravages chaque semaine dans les défenses adverses. Même en Ligue des Champions, les gardiens du Borussia Dortmund et de l'APOEL Nicosie n'ont pas pu résister. Contre les Allemands, à domicile, Kane a frappé à deux reprises (3-1), et à Chypre, il a obligé le gardien local à se retourner trois fois (0-3). Keylor Navas a-t-il perdu encore un peu plus de cheveux dans l'aventure, hier soir au stade Santiago Bernabéu ? Vous le saurez au moment où vous lirez ces lignes. Quoi qu'il en soit, les spéculations sur l'avenir de l'attaquant des Spurs allaient déjà bon train, bien avant l'affrontement entre le Real Madrid et Tottenham. Cette saison, Karim Benzema (29 ans) et Gareth Bale (28 ans) ont déjà été contraints plusieurs fois à s'arrêter au stand pour un entretien, et le moteur de Cristiano Ronaldo (32 ans) ne tourne plus à plein régime qu'en Ligue des Champions (il n'a pas encore marqué en championnat). L'âge des protagonistes parle aussi en faveur de Kane : le fameux trio BBC atteint tout doucement sa date de péremption. Un Britannique à la Maison Blanche ? Ce n'est pas une garantie de succès. Rappelez-vous de Michael Owen, Steve McManaman, Jonathan Woodgate et David Beckham (qui ont surtout beaucoup rapporté sur le plan commercial). Même Bale a rarement convaincu sous la vareuse immaculée. Mais, si l'on croit certaines sources espagnoles, le président Florentino Pérez serait prêt à délier largement les cordons de la bourse (jusqu'à 200 millions) pour s'assurer les services de Kane. Mais lui-même est-il intéressé par une aventure à l'étranger ? " Ce n'est pas quelque chose qui me hante l'esprit, mais je n'exclus rien. Je suis heureux à Tottenham, nous verrons bien ". Le Londonien n'a pas encore remporté le moindre trophée avec les Spurs, mais s'il y a un joueur capable d'offrir un premier titre à Tottenham depuis 1961, c'est bien lui. Son coéquipier Toby Alderweireld le décrit comme un attaquant complet : " Il est costaud, utilise bien son corps, joue des deux pieds et possède un bon jeu de tête. Ce qui ne gâte rien, il est malin et se met au service de l'équipe. Souvent, il manque quelque chose à un attaquant pour faire partie des meilleurs. Kane a tout. " Romelu Lukaku pourrait en parler. La saison dernière, le Diable Rouge croyait être sacré meilleur buteur de Premier League : à deux journées de la fin, il possédait deux buts d'avance sur Kane. Mais l'ouragan a tout dévasté lors des deux derniers matches et a anéanti les espoirs de BigRom : en 180 minutes, il a inscrit pas moins de sept buts. Kane avait déjà été le meilleur buteur de la saison 2015/16, et en 2014/2015, il avait terminé deuxième derrière Sergio Agüero. Quel est le secret du joueur le plus productif de Premier League en 2017 (voirencadré) ? Il l'a lui-même dévoilé avant le match de qualification pour la Coupe du Monde contre la Slovénie. Un match que l'Angleterre a gagné 1-0 sur un but de... Kane, validant du même coup son billet pour la Russie. " Subitement, un déclic s'est produit dans ma tête ", a-t-il expliqué au journal The Guardian. " Une carrière de footballeur est courte. Donc, chaque jour compte. Si l'on doit disputer autant de matches, on ne peut pas s'entraîner autant qu'on le voudrait. C'est donc ailleurs qu'il faut rechercher ces quelques pourcents qui peuvent faire la différence. Depuis un an, je soigne particulièrement mon alimentation. On m'a présenté un cuisinier, et après une discussion avec lui, j'étais convaincu : il m'a expliqué le fonctionnement du corps et m'a conseillé certaines méthodes qui peuvent favoriser la récupération. Mes yeux se sont ouverts. J'ai toujours mangé sainement, mais il m'a expliqué ce que je pouvais faire de plus. Il ne faut pas seulement choisir les bons aliments, mais aussi de choisir le bon moment pour les manger. " " On peut manger sainement durant toute la semaine et avaler des glucides le week-end avant un match, mais si le corps n'y est pas habitué, cela peut provoquer une réaction indésirable ", explique Kane. " Donc, on doit déterminer en fonction du programme d'entraînement à quel moment on doit avaler plus ou moins de glucides. J'ai commencé le 1er janvier, une bonne résolution. Ma compagne et moi, attendions à l'époque une petite fille, et nous savions que toute l'attention se porterait sur elle. Tantôt c'était moi qui cuisinais, tantôt c'était elle, mais nos plats étaient un peu monotones. Sorry : mes plats étaient un peu monotones, pas les siens... (il sourit) Depuis janvier, un cuisiner prépare nos repas du lundi au samedi, et il laisse un peu de nourriture dans le réfrigérateur pour le dimanche, afin que je puisse suivre le programme. " Et ce régime porte ses fruits. " Je veux utiliser le maximum de mon potentiel et je cherche la manière de gagner encore quelques pour cent : bains glacés, stretching, alimentation... Des petits détails qui peuvent avoir leur importance. " Kane ne cache pas qu'il est ambitieux. " Si je continue à marquer avec une régularité de métronome, les adversaires imagineront des plans pour me contrarier, mais c'est une forme de reconnaissance. Cela démontre que je suis sur la bonne voie. J'aime les bons joueurs, mais Lionel Messi et Cristiano Ronaldo répondent présent chaque semaine. C'est un exploit que je veux réaliser également. " PAR STEVE VAN HERPE - PHOTO BELGAIMAGE