1 Ostende achève la compétition avec 27 unités. Ces cinq dernières saisons, l'avant-dernier n'a terminé avec davantage de points qu'une seule fois et pourtant, on a l'impression que la saison a été mauvaise. Ostende pouvait-il mieux faire ?
...

1 Ostende achève la compétition avec 27 unités. Ces cinq dernières saisons, l'avant-dernier n'a terminé avec davantage de points qu'une seule fois et pourtant, on a l'impression que la saison a été mauvaise. Ostende pouvait-il mieux faire ? Sur l'ensemble d'une saison, le bilan est généralement juste. Nous avons mérité les points pris, à l'exception du 1-2 à Courtrai, un hold-up. Nous avons été inférieurs dans une série de matches, que nous avons logiquement perdus. Nous aurions gagné plus de points si une série de joueurs avaient atteint le niveau escompté. La moitié des transferts, sans citer de noms, a eu un rendement trop faible. En tant que directeur technique, j'en suis partiellement responsable. Suis-je trop sévère ? Peut-être. La saison prochaine sera meilleure. Car ceci plaide en ma faveur. Quand je suis arrivé ici en mars, aucun joueur n'avait encore été visionné. Nous dépendions complètement des managers. Nous avons donc mis sur pied un appareil de scouting et maintenant, nous disposons d'une liste de joueurs, par position et par profil. Nous tenons aussi à l'oeil le dossier de fraude. Les clubs qui pourraient avoir des problèmes possèdent peut-être des joueurs qui nous conviennent. 2 La saison passée, Eupen a fait la fête une fois sauvé alors que Gert Verheyen n'a parlé que de catastrophes : " Sans renfort, le KVO sera le prochain Lokeren. " D'accord ? Oui, si nous ne faisons rien. J'avais déjà dit à Gert que nous nous renforcerions la saison prochaine mais il ne l'a peut-être pas cru ou il a eu des doutes. Nous ne misons plus sur des joueurs qui ont encore tout à prouver et vont peut-être devenir bons mais sur des éléments chevronnés, qui évoluent parmi l'élite depuis quelques années. Pas des trentenaires mais des footballeurs au milieu de la vingtaine, qui peuvent nous offrir une plus-value à la revente. Pas de l'ordre de Dimata car passer de 500.000 euros à 11,5 millions est exceptionnel mais on peut transférer des joueurs pour 400.000 euros et les revendre le double deux ans plus tard. Ça nous permettra de nous assurer une assise plus solide. Notre cellule de scouting assume un rôle très important. 3 Gert Verheyen a déclaré que " dans des circonstances normales, il aurait été limogé depuis longtemps. " Tu ne l'as pas renvoyé parce qu'il est ton ami ? Ça n'a rien à voir avec l'amitié mais avec le fait que Gert est un bon entraîneur. Il a un gros avantage sur certains de ses collègues : il analyse bien un match et trouve rapidement des solutions. Il est intelligent et il va tirer des conclusions de ce qui n'a pas fonctionné. Gert est un perfectionniste qui attend de ses joueurs qu'ils soient comme lui : des travailleurs, qui se soignent et jouent avec engagement. Il a été déçu de découvrir que ça n'était pas toujours le cas. Et quand les résultats ne sont pas bons, les frustrations s'accumulent. Celui qui ne parvient pas à prendre ses distances, au moins un moment, devient fou. Il doit absolument se défaire de ce côté émotionnel sous peine de se détruire. 4 Ne vaudrait-il pas mieux entamer les PO2 avec un successeur ? Je pense énormément à ce scénario. Encore faut-il trouver un entraîneur libre et disposé à commencer immédiatement. Mais ce serait en effet idéal car il ferait la connaissance du groupe sans pression. Nous n'exigerions pas de lui qu'il gagne les PO2 mais nous allons quand même aborder ceux-ci avec sérieux, sans effectuer de tests en alignant onze jeunes. Nous voulons voir une équipe qui joue pour gagner. 5 Ostende a-t-il sa place en D1A sans tonton gâteau ?Absolument ! La presse a démoli l'esprit positif qui régnait sur le club. Pas d'argent, une mauvaise équipe, des joueurs qui gagnent trop, l'entraîneur qui a démissionné... La perception est beaucoup trop négative. Je ne lis pas tout ça sur Waasland-Beveren ou le Cercle, qui ont à peine plus de points. Heureusement, nos supporters restent positifs. Durant certains matches où notre équipe jouait comme une lavette, je me suis demandé pourquoi les joueurs n'étaient pas hués. Mais non, nos supporters ont continué à chanter... Encore heureux. D'autres clubs ne peuvent que rêver de fans pareils. Ce club a suffisamment de potentiel pour se maintenir aisément en D1A, j'en suis absolument convaincu.