Voici un texte d'humeur suite au ras le bol du foot proposé par Hugo Broos presque chaque semaine. Un spectacle affligeant quand on est censé devenir champion. Les supporters d'Anderlecht ont de quoi pleurer leur beau football. Anderlecht-Lokeren : 4 défenseurs, 5 médians et un attaquant. Mais de qui se moque Broos pour aligner une équipe pareille ?
...

Voici un texte d'humeur suite au ras le bol du foot proposé par Hugo Broos presque chaque semaine. Un spectacle affligeant quand on est censé devenir champion. Les supporters d'Anderlecht ont de quoi pleurer leur beau football. Anderlecht-Lokeren : 4 défenseurs, 5 médians et un attaquant. Mais de qui se moque Broos pour aligner une équipe pareille ? Alors, question : avec 16 points d'avance sur le second, ne peut-on pas au moins donner une chance à des jeunes joueurs offensifs comme Anatoli Guerk ou Denis Calincov ? Certes, Broos donne parfois une chance aux jeunes, mais ce sont toujours des joueurs à tendance défensive ( Olivier Deschacht, Vincent Kompany, parfois Junior). Dès qu'il manque des attaquants, l'entraîneur compense avec des joueurs défensifs et inutiles pour Anderlecht qui peut déjà compter sur d'excellents défenseurs en cas de contre-attaque adverse. A Beveren, Anderlecht a souffert terriblement avec le même style de dispositif, jusqu'à la sortie de Marc Hendrikx. Contre Lokeren, durant une période, rien à se mettre sous la dent. Les seuls qui sortent un peu du lot, Pär Zetterberg, OlegIachtchouk, et Martin Kolar, qui se démène mais ne peut pas grand-chose face au manque de présence en attaque. (On a pu constater que les remises en touche étaient un problème épineux : personne à qui donner la balle !) Sur le flanc de Marc Hendrikx, rien à signaler à part le fait qu'il n'a rien à faire sur la pelouse du parc Astrid. Au repos, on voit Christian Wilhelmsson s'échauffer pour remplacer... non pas Hendrikx mais Kolar, le seul qui avait percé quelque peu sur son flanc. On est reparti pour le même cirque, mais cette fois, tout se passe sur le flanc droit avec le nouvel arrivé, et plus rien à signaler sur le flanc gauche où Hendrikx prend le relais de Kolar. Une polyvalence synonyme dans le cas d'Hendrikx de poly-inutilité ou poly-nullité, c'est selon. La montée au jeu de Nenad Jestrovic pour le remplacer ne changera rien, car cette fois il n'y a plus personne du tout sur le flanc gauche. Il n'y a pas à dire, tactiquement, Broos cartonne. J Le club de l'Olympic Charleroi-Marchienne met en place un espace jeunes. Afin de faire revivre notre mémoire, nous envisageons la création d'une cassette vidéo retraçant notre histoire. Je recherche des documents filmés sur tous les événements de la vie de notre club depuis sa création en 1912. Contact : Daniel.Remy@solvay.com tél. 0473/ 41 88 75. J Le Dragon Side, club de supporter de l'AEC Mons, organise un déplacement en vue du match au Cercle Bruges de ce dimanche 29 février à 15 h. Renseignements et réservations : Eric Demartin tél. 0479/44 90 52, courriel eric.demartin@aecmons.net J Dans le cadre des Midis du GEPSS (Groupe d'Etudes Pluridisciplinaires Sport et Société) de l'Université Libre de Bruxelles, nous aurons le plaisir d'accueillir Alain Courtois, qui interviendra sur le thème de La place du sport dans les discours et les projets politiques en Belgique. Rendez-vous le lundi 1er mars 2004 de 12 h 15 à 14 h 00 à la salle Henri Janne (Bât. S, niv.15) Institut de Sociologie 44, avenue Jeanne 1050 Bruxelles. Entrée gratuite et ouverte à tous. Jean-Michel De Waele, directeur du GEPSS, tél. 02/650 44 81, fax 02/650 30 68, courriel jmdewael@ulb.ac.be, site http://www.ulb.ac.be/soco/cevipolFrançois Minet, Ixelles