Le propriétaire des Los Angeles Chargers, un club moyen de National Football League, a envisagé de déménager sa franchise à... Londres, où il pourrait partager le tout nouveau Tottenham Hotspur Stadium avec le finaliste de la Ligue des Champions.
...

Le propriétaire des Los Angeles Chargers, un club moyen de National Football League, a envisagé de déménager sa franchise à... Londres, où il pourrait partager le tout nouveau Tottenham Hotspur Stadium avec le finaliste de la Ligue des Champions. Londres accueille des matches de NFL depuis 2007, à raison de trois par saison, et les Jacksonville Jaguars de Floride ont déjà évoqué la possibilité d'un déménagement dans la capitale britannique. " Foutaises ", s'est exclamé Dean Spanos, actionnaire majoritaire des Chargers depuis le décès de son père l'année dernière. " Nous jouons à Los Angeles. C'est notre port d'attache. " Seulement, personne à LA ne s'intéresse à son équipe, qui partagera le Los Angeles Stadium flambant neuf situé à Hollywood Park avec les Los Angeles Rams. Pour le moment, les Chargers se produisent au Dignity Health Sports Park, le stade de Zlatan Ibrahimovic et de LA Galaxy, mais depuis qu'ils ont quitté San Diego en 2017, ils accueillent surtout des supporters visiteurs. Les Chargers étaient très populaires à San Diego. Le club pouvait compter sur 65.000 spectateurs. Durant les deux saisons qui ont suivi son déménagement, il a dû se satisfaire d'une moyenne de 25.000 fans (2017) puis de 32.000 (2018). Les LA Rams, qui se sont produits à Saint Louis de 1995 à 2016, ont profité de leur déménagement dans la métropole de la côte Ouest, en revanche : la saison passée, le Los Angeles Memorial Coliseum a accueilli 73.000 personnes en moyenne. C'est logique, quelque part : les Chargers n'ont joué à LA que durant leur première saison, en 1960, tandis que les Rams y sont restés 48 ans, de 1946 à 1994. En outre, les Rams de Stan Kroenke sont une équipe de grand format, qui a joué le Super Bowl la saison passée.