Une balle lobée de Philippe Clement donne lieu à la première altercation lors du premier entraînement des Bleu et Noir... Sebastian Hermans dribble Peter Van der Heyden, est retenu par le maillot et rate son action. Il reçoit comme remarque de ses partenaires qu'il doit arrêter de se plaindre. Comme à son habitude, Trond Sollied prend le rôle d'arbitre durant le petit match, alors que les assistants Chris Van Puyvelde et René Verheyen officient en tant que juges de ligne.
...

Une balle lobée de Philippe Clement donne lieu à la première altercation lors du premier entraînement des Bleu et Noir... Sebastian Hermans dribble Peter Van der Heyden, est retenu par le maillot et rate son action. Il reçoit comme remarque de ses partenaires qu'il doit arrêter de se plaindre. Comme à son habitude, Trond Sollied prend le rôle d'arbitre durant le petit match, alors que les assistants Chris Van Puyvelde et René Verheyen officient en tant que juges de ligne. Mais il y a maintenant un quatrième arbitre en la personne de... Dany Verlinden. Derrière le goal, il est curieux de voir comment va évoluer son rôle aux côtés du coach norvégien. Andrés Mendoza n'est pas là le jour de la reprise et on ne le verra plus avant longtemps. Comme il avait déjà menacé de le faire lors de la trêve hivernale, Willi Hoppen, le manager du Péruvien, a conseillé à son poulain d'utiliser la fameuse loi de 78 pour se libérer du contrat d'un an qui lui restait à Bruges. En cause, des promesses d'augmentation salariale non tenues, selon l'Allemand. Malaga serait intéressé par Mendoza, paraît-il. Mais Bengt Saeternes a souvent joué à la gauche de l'attaque au deuxième tour, Jonathan Blondel s'y défend bien aussi, tout comme Victor qui aime y montrer ses talents. Le Brésilien était d'ailleurs l'homme en vue du premier match amical remporté 7-1 par les Brugeois, à Knokke (1re Provinciale Flandre-Occidentale). Rentré au jeu à la mi-temps, Victor a signé un hat-trick parfait, dont deux buts après des actions personnelles où il a littéralement transpercé la défense. Bosko Balaban a également démarré la préparation par un but. Un tir tendu, précédé de quelques dribbles prometteurs. Gert Verheyen, Rune Lange et Bart Vlaeminck ont complété l'addition. Le dernier nommé est un milieu de terrain techniquement doué. Il est l'un des quatre joueurs à faire le saut des Espoirs vers l'équipe Première à Bruges. Les autres sont Glenn Verbauwhede (gardien), Dieter Van Tornhout (attaquant) et Vincent Provoost, milieu défensif qui se rétablit suite à une opération. Le défenseur slovaque Marek Spilar est enfin libéré de ses blessures, lui qui ne fit que des apparitions sporadiques depuis son arrivée à Bruges en 2002. David Rozenhal, demi-finaliste à l'EURO avec la Tchéquie, ne rejoindra le groupe qu'après le stage à Delden du 8 au 15 juillet. Olivier De Cock se remet encore de ses opérations aux chevilles et espère pouvoir se joindre au groupe fin juillet. En attendant, Hans Cornelis et Kevin Roelants le suppléent à l'arrière droit. Dans les buts, la concurrence ne se ravive que cette semaine, avec le retour de Tomislav Butina, gardien croate titulaire lors du Championnat d'Europe. Et lundi, Glenn Verbauwhede, le plus jeune mais dont on dit qu'il est le plus doué des trois, a rejoint la Suisse où il dispute l'EURO des -19 ans. Du côté gauche de l'entrejeu, la lutte sera âpre entre Blondel et Nastja Ceh. Régulièrement, on peut lire dans des entrefilets de journaux sportifs que Ceh est sur le départ. Mensonge ou vérité ? Volonté de la part de Bruges ? Le Slovène tire lui-même la conclusion, grinçant : " Je sais d'où viennent ces rumeurs. Mais je suis concentré sur mon travail et sur rien d'autre. Je veux être prêt à me qualifier pour la troisième fois consécutive pour la Ligue des Champions avec Bruges. La saison dernière, j'ai raté la préparation à cause d'une opération et j'ai mis du temps à retrouver ma forme optimale. Maintenant, je veux davantage et du meilleur. Je suis optimiste, même si je sais que le foot est un monde bizarre où tout peut subitement changer. Mais j'ai appris entre-temps à ne plus me soucier du lendemain ". Du côté droit du triangle, il y a encore Alin Stoica, qui était absent au premier entraînement à cause d'une angine. Puis il reste Tim Smolders et Sergiy Serebrennikov, apparemment pas encore apte à disputer trop de matches. Mais on voit parfois un supporter avec une vareuse au nom de l'Ukrainien... Dieu que les supporters Blauw en Zwart sont patients ! On parle aussi de Peter Odenwingie (La Louvière) comme droitier supplémentaire dans la Venise du Nord, mais le Club veut attendre la période des bonnes affaires. Les autres nouveautés brugeoises sont à chercher du côté de l'entraîneur des gardiens, des nouveaux maillots de l'équipementier Adidas et, bientôt, un site Internet plus convivial. Mais le grand changement se situe du côté du bloc sportif du stade. Des rénovations menées par l'architecte Pol Jonckheere qui ont agrandi de 25 mètres carrés la salle des joueurs et les vestiaires. Il y a aussi de nouveaux sanitaires, une petite salle de réunion et une grande salle de briefing avec projecteur, un nouveau bureau pour les entraîneurs et... l'air conditionné. Un nouveau pas en avant pour les infrastructures brugeoises, après le café à thème Extra Time sous la tribune Nord (2002) et le nouveau centre administratif et le terrain synthétique l'an dernier. Ces réalisations sont à mettre au crédit des deux qualifications successives en Ligue des Champions. Il y a aussi la certitude d'être soutenu par le sponsor principal Dexia, qui a prolongé, avant le terme du contrat actuel, et pour cinq ans, le bail liant la banque au Club Brugeois. Les rentrées du sponsoring, de la pub, des loges et des business seats ont augmenté de 15 à 20 % la saison écoulée et le nombre d'abonnés ne cesse de s'accroître. De 11.000 en 2000 il est passé à 20.500 l'an dernier, pour sans doute atteindre les 22.000 cette année. C'est remarquable quand on pense que d'aucuns avaient émis des doutes, juste avant l'EURO 2000, à propos de la capacité du Club Brugeois à faire stade comble. La vision et le travail dans l'ombre de Filips Dhondt ne sont pas étrangers à cette métamorphose. " L'aspect sportif joue son rôle incontestable ", dit le chef d'entreprise du Club, qu'il a rejoint voici trois ans en tant que coordinateur principal. " Si nous n'offrons pas de spectacle et que les résultats ne suivent pas, ces réalisations sont impossibles. Les fondations sont, il est vrai, essentielles. Notre action pour le renouvellement des abonnements par exemple. Notre mailing aux 62.000 détenteurs de la fancard est une action unique en son genre. Nous avons envoyé tous les documents nécessaires aux gens pour qu'ils ne doivent plus se déplacer au stade afin de s'abonner. Avant, on signalait juste à la presse quand la vente des abonnements démarrait. L'appréciation de l'accueil des supporters est un autre paramètre important. La décision de déplacer nos rencontres le samedi soir est un succès et a contribué à cette hausse d'intérêt. Nous le constatons à l'humeur de nos sponsors, entraîneurs, joueurs et supporters. Il y a l'Extra Time, le speaker du stade qui met l'ambiance et le concours de shoot out à la mi-temps avec 60 euros à la clé. C'est le concept d'ambiance totale qui marche bien. Regardez comment nous avons fait la fête à Dany Verlinden pour sa fin de carrière en tant que joueur. Les initiatives des clubs de supporters sont ardemment soutenues par le club, ainsi que les tifos qui sont réalisés. C'est ainsi que les mois pairs, ce sont les Blue Army qui bénéficient de notre soutien et pour les mois impairs la fédération de supporters reçoit notre appui. Un autre moyen de communication est notre site web. Dans le monde de l'entreprise, il faut des études de marché pour savoir les tendances. Ici, si quelque chose ne va pas ou nous échappe, nous le remarquerons via le message board disponible sur Internet. Nous y puiserons de l'inspiration et en tirerons des leçons. Le plus important, c'est d'anticiper, de toujours penser une étape plus loin. L'enthousiasme n'en est alors que plus grand. Je pense que l'image négative du Club Brugeois a complètement disparu ". Les choses sérieuses ne commenceront que le 28 juillet lors du 2e tour préliminaire de la Ligue des Champions. Une bonne campagne européenne est un must économique pour le Club, 44e au classement UEFA, mais pas spécialement la Ligue des Champions. " Ce serait grave si nous devions impérativement atteindre la Ligue des Champions chaque année, pour survivre ", dit Dhondt. " Une bonne campagne normale en Coupe d'Europe sert à éponger le déficit du championnat belge et apporte des solutions nouvelles en termes de développement. Après une moins bonne année européenne, nous devons freiner nos dépenses ". Christian Vandenabeele" Je pense que L'IMAGE NéGATIVE du Club Brugeois a complètement DISPARU " (Filips Dhondt)