TACTIQUE

Son grand-père n'est autre que l'ancien président du Bayern, Uli Hoeness, et son père, Dieter, est un ancien attaquant. Sebastian Hoeness, 38 ans, lui-même un ancien milieu de terrain, a démarré sa carrière de coach chez les jeunes du Hertha BSC, avant de prendre cet été les rênes de sa première équipe de Bundesliga. U...

Son grand-père n'est autre que l'ancien président du Bayern, Uli Hoeness, et son père, Dieter, est un ancien attaquant. Sebastian Hoeness, 38 ans, lui-même un ancien milieu de terrain, a démarré sa carrière de coach chez les jeunes du Hertha BSC, avant de prendre cet été les rênes de sa première équipe de Bundesliga. Une promotion dûe à la belle réputation qu'il s'est taillée avec les U23 du Bayern, où son football offensif a attiré l'attention, et avec lesquels il est devenu champion en D3. Hoeness a rapidement posé les bases de son jeu à Hoffenheim, en témoignent les victoires spectaculaires au FC Cologne (2-3) et contre l'ogre bavarois (4-1). Il procède en 3-4-1-2, qu'il convertit parfois en 3-1-4-2. L'objectif est limpide : défendre haut et faire en sorte qu'un maximum de joueurs prêtent main forte aux deux attaquants, de sorte qu'il y ait toujours un maximum d'options dans les seize mètres (combinaisons courtes ou centres depuis les flancs). Il exige de ses troupes courage et abnégation, histoire de divertir le public avec un jeu attrayant et de nombreux buts à la clé. En 2016, Hoffenheim l'a acheté onze millions d'euros à Leicester. Un succès sur le plan sportif, tant le droitier s'est épanoui en attaque. À 29 ans, l'international, qui compte une petite cinquantaine de caps avec la Croatie, est désormais le meilleur buteur du club de tous les temps. Après des problèmes de genoux la saison dernière, il a bien entamé l'exercice 2020-2021. Niko Kovac a un jour comparé ce buteur polyvalent de 1m77 à Davor Suker. C'est l'un des attaquants les plus sous-estimés de Bundesliga.