En annonçant sa retraite footballistique, Heiko Herrlich (32 ans), par ailleurs fervent chrétien, a avoué qu'il se sentait délivré d'une lourde charge. Il reste pourtant très populaire auprès des supporters du Borussia Dortmund. L'ancien international ne rechigne jamais à signer des autographes ni à discuter avec les plus fanatiques. " Une tumeur au cerveau m'a mis sur la touche pendant plus d'un an. C'est grâce à Dieu que j'ai réussi à guérir de cette maladie ", a déclaré l'avant au quotidien ...

En annonçant sa retraite footballistique, Heiko Herrlich (32 ans), par ailleurs fervent chrétien, a avoué qu'il se sentait délivré d'une lourde charge. Il reste pourtant très populaire auprès des supporters du Borussia Dortmund. L'ancien international ne rechigne jamais à signer des autographes ni à discuter avec les plus fanatiques. " Une tumeur au cerveau m'a mis sur la touche pendant plus d'un an. C'est grâce à Dieu que j'ai réussi à guérir de cette maladie ", a déclaré l'avant au quotidien Die Welt. Herrlich est sous contrat jusqu'en 2005. Meilleur buteur de la saison 1994-1995 avec vingt réalisations, pour le compte du Borussia Mönchengladbach, l'avant ne pense pas pouvoir revenir au plus haut niveau. " J'ai déjà été assailli par ce sentiment en automne. Je ne parvenais pas à suivre le rythme des autres mais Matthias Sammer m'a persuadé de persévérer. Il croyait vraiment en mon retour. Je lui en demeure profondément reconnaissant ". L'avant, qui compte cinq sélections nationales, n'a pas bénéficié d'un miracle. Sa carrière a subi un autre coup d'arrêt en mai 2002 : deux jours avant le titre, dans un duel avec Sunday Oliseh, à l'entraînement, il s'est occasionné une fracture du nez et de la clavicule. Cette longue période de revalidation a brisé son élan. " J'ai eu peur de m'engager dans les duels, alors que c'était mon point fort. Combien de ballons n'ai-je pas conquis de la tête ? Je n'ai jamais été un brillant technicien. J'étais un battant. Hélas, pour gagner, on a besoin du corps et de l'esprit ". Gerd Niebaum, le président, lui a promis une fonction au sein de l'école des jeunes du club. " Je suis heureux de pouvoir communiquer aux jeunes le fruit de mon expérience. Ma devise ? Persévérer, ne pas baisser les bras ". BIXENTE LIZARAZU (34 ans) quitte le Bayern Munich, après sept ans. L'international français (92 sélections) n'a pas accepté la proposition du club bavarois. STEFAN REUTER (37 ans) a joué son 500e match de Bundesliga contre Leverkusen. HANS MEYER (61 ans) va bientôt quitter le Hertha BSC Berlin. L'entraîneur veut consacrer plus de temps à sa famille. S'il assure le maintien, il recevra un demi-million d'euros. Ralf Rangnick est le principal candidat à sa succession. LICENCES. Les dossiers de tous les clubs de D1 et de D2 ont été acceptés. LEVfB LEIPZIG, le premier champion d'Allemagne, est en faillite. Il a gagné le titre en 1903, 1906 et 1913. En quelques années, il s'est endetté à concurrence de 4,8 millions. BUTEURS : 1. Ailton (Brême) 25 buts ; 2. Makaay (Bayern) 22 ; 3. Max (Rostock) 18 ; 4. Hashemian (Bochum) 14 ; 5. Koller (Dortmund) 13.(F. Vanheule)