Manager sosie de... Pierre François !

Quel acteur devrait interpréter ton rôle à l'écran ?
...

Quel acteur devrait interpréter ton rôle à l'écran ? Je suis fan de Jean-Paul Belmondo. Ce n'était pas le plus beau mais il avait beaucoup de charme. S'il devait jouer le manager d'Anderlecht, je n'y verrais aucun inconvénient ! Ton dernier navet ? Mission Impossible 2 : beaucoup trop tiré par les cheveux ! Le film dans lequel tu aurais voulu jouer ?Pretty Wowan, pour le rôle de Richard Gere. C'est un beau conte de fées, le genre d'histoire qui n'arrive jamais. Quelle est la personnalité la plus connue de ton répertoire GSM ? Yves Leterme, l'actuel Premier ministre. Les gens disent que tu ressembles à ?Hormis mon père, à... Pierre François. On m'a plusieurs fois dit : " Tiens, mais vous n'êtes pas le dirigeant du Standard ?"Un artiste un peu vieillot que tu n'as pas honte d'aimer ? Michel Sardou. Je viens du sud m'a beaucoup touché. J'aime les vieux de la veille comme Johnny Halliday, Charles Aznavour, etc. Quelle personnalité médiatique voudrais-tu interviewer ? Outre Barack Obama, Johan Cruijff. C'est une personnalité hors du commun, qui a une manière originale d'analyser les matches. Quelle est ta rubrique préférée dans Sport/Foot Magazine ? Le courrier des lecteurs car c'est là qu'on lit ce que les supporters pensent du club. J'aime aussi le Qu'est-ce que tu foot car on a des nouvelles de gens qu'on a perdus de vue. D'une manière générale, je trouve que le magazine évite d'être trop sensationnel et va vraiment au fond des choses. La chanson que tu as déjà interprétée en karaoké ?Au RWDM, Comme d'habitude, de Claude François, un très beau morceau appris plus jeune. La question de journaliste qui t'énerve ?Lorsque, après une défaite et un match nul, on me demande si c'est la crise à Anderlecht. Pour moi, une crise, c'est quand il y a des problèmes dans le vestiaire et aux autres niveaux du club. Quel livre emporterais-tu sur une île déserte ? La Bible. Je l'ai lu il y a longtemps et ça m'intéresserait de m'y replonger. Sinon, il y a un mois, j'ai lu la biographie de Wilfried Martens, l'ex-Premier ministre. Un personnage particulier qui a eu une vie intéressante. Ton interview la plus étrange ? Avant mon entrée en fonction comme manager, la presse a voulu expliquer les différences entre Michel Verschueren et moi. J'ai eu droit à des questions précises sur le fonctionnement d'Anderlecht alors que je venais tout juste d'être engagé. Sur le coup, ça m'a surpris. Je ne savais vraiment pas quoi répondre. La dernière fois que tu t'es endormi devant la télé ? Le dernier samedi d'août. J'étais rentré du club et je voulais revoir les matches via la rediffusion en boucle de Studio 1.PAR SIMON BARZYCZAK