COACH Ivan Juric Cro, 25/08/1975

Le médian du Hajduk Split a attiré l'attention du FC Séville, pour lequel il a joué de 1997 à 2000.

En 2010, il a fait ses adieux au football professionnel au Genoa, dont il a été manager à trois reprises. Et limogé autant de fois.

En 2016, suite à la surprenante promotion de Crotone, il a remporté la Panchina d'Argento, le prestigieux prix qui récompense le meilleur entraîneur ne travaillant pas en Serie A.

transferTs In

Badu (Udinese Calcio), Boccheti (Spartak Moskou, Rus), Di Gaudio (Parma), Günter & Veloso (Genoa CFC), Radunovic (Atalanta), Rrahmani (Dinamo Zagreb, Cro).

Out

Ferrari (Robur Siena), Laribi (Empoli FC).

VEDETTE LUIGI VITALE

La vitrine de Luigi Vitale ne comporte qu'une seule médaille : celle du titre avec Naples, en 2006, quand le club évoluait en... Serie C. Deux ans plus tard, après une location à Lanciano, il évoluait en Serie A avec les Gli Azzurri. Le vif extérieur gauche, qui peut jouer avec un égal bonheur en défense et dans l'entrejeu, a souffert au plus haut niveau. Il s'est surtout rendu utile en Serie B. Il a transité par la Juve Stabia, Ternana et Salernitana pour atterrir début janvier au Hellas Vérone. Libre de transfert, il était une bonne affaire pour les Gialloblu, dont il est devenu titulaire. Il a ramené le club parmi l'élite d'un assist durant le match de barrage décisif contre Cittadella.

Ivan Juric, LAPRESSE
Ivan Juric © LAPRESSE
LUIGI VITALE, LAPRESSE
LUIGI VITALE © LAPRESSE
Le médian du Hajduk Split a attiré l'attention du FC Séville, pour lequel il a joué de 1997 à 2000. En 2010, il a fait ses adieux au football professionnel au Genoa, dont il a été manager à trois reprises. Et limogé autant de fois. En 2016, suite à la surprenante promotion de Crotone, il a remporté la Panchina d'Argento, le prestigieux prix qui récompense le meilleur entraîneur ne travaillant pas en Serie A. Badu (Udinese Calcio), Boccheti (Spartak Moskou, Rus), Di Gaudio (Parma), Günter & Veloso (Genoa CFC), Radunovic (Atalanta), Rrahmani (Dinamo Zagreb, Cro). Ferrari (Robur Siena), Laribi (Empoli FC). La vitrine de Luigi Vitale ne comporte qu'une seule médaille : celle du titre avec Naples, en 2006, quand le club évoluait en... Serie C. Deux ans plus tard, après une location à Lanciano, il évoluait en Serie A avec les Gli Azzurri. Le vif extérieur gauche, qui peut jouer avec un égal bonheur en défense et dans l'entrejeu, a souffert au plus haut niveau. Il s'est surtout rendu utile en Serie B. Il a transité par la Juve Stabia, Ternana et Salernitana pour atterrir début janvier au Hellas Vérone. Libre de transfert, il était une bonne affaire pour les Gialloblu, dont il est devenu titulaire. Il a ramené le club parmi l'élite d'un assist durant le match de barrage décisif contre Cittadella.