Edimbourg, la capitale politique de l'Ecosse, ville bourgeoise et plaisante, couronnée par son château, paraît bien calme en comparaison avec sa bruyante voisine de Glasgow. En football aussi, le derby de la côte est vit dans l'ombre encombrante du bien plus médiatisé Old Firm mettant aux prises Celtic et Rangers.
...

Edimbourg, la capitale politique de l'Ecosse, ville bourgeoise et plaisante, couronnée par son château, paraît bien calme en comparaison avec sa bruyante voisine de Glasgow. En football aussi, le derby de la côte est vit dans l'ombre encombrante du bien plus médiatisé Old Firm mettant aux prises Celtic et Rangers. Les habitants de Glasgow ont beau dire que ceux d'Edimbourg ne vibrent que pour le rugby - Edimbourg abritant le stade national de rugby, Murrayfield - la capitale de l'Ecosse a pris sa revanche depuis deux ans, regardant fièrement sa rivale, privée de son derby suite à la faillite des Rangers. Dimanche aura donc lieu l'une des six confrontations annuelles (voire plus en cas d'affrontement en Coupe) entre Heart of Midlothian et Hibernian. La 622e du nom. Au départ, ce derby tire ses racines du même terreau que celui de Glasgow. A l'instar du Celtic, Hibernian a été fondé en 1875 par des ouvriers immigrés irlandais qui lui ont donné le nom latin de l'Irlande (Hibernia) et les couleurs irlandaises (vert et blanc) alors qu'Heart of Midlothian, qui doit son nom à la prison du même nom au centre d'une nouvelle de Walter Scott, écrivain renommé d'Edimbourg, avait été fondé un an plus tôt et représente la mouvance protestante. Cependant, au fil des années, ce caractère sectaire et religieux s'est estompé (au contraire de Glasgow) pour finalement devenir davantage une rivalité d'abord sociale (les ouvriers d'Hibernian contre l'establishment de Heart) puis géographique. Les deux clubs ont divisé la ville en deux : le nord et l'est appartiennent à Hibernian ; le sud et l'ouest à Heart. Il faut dire que chaque club veille à maintenir cette ligne de démarcation. Cela fait 125 ans que les deux clubs n'ont pas quitté leur quartier respectif (Gorgie pour Heart et Leith pour Hibernian) et plus de 100 ans qu'ils collectionnent les victoires dans les mêmes stades : Tynecastle depuis 1886 pour les Jambos ; Easter Road depuis 1892 pour les Hibees. A Easter Road, on cultive le souvenir des Famous Five, ces cinq attaquants de génie qui entre 1948 et 1955 empilèrent buts (ces cinq joueurs marquèrent chacun plus de 100 buts !) et trophées (championnat en 1948, 1951 et 1952). A Tynecastle, on chérit la mémoire de Tommy Walker, le manager qui conduit The Jam Tarts aux titres de 1958 et 1960. En mai 2012, les supporters des deux clubs ont pris l'autoroute de Glasgow. Leur derby s'était décentralisé à Hampden Park pour la finale de la Scottish Cup. Le stade était rempli. Il faut dire que ce n'était que la deuxième confrontation en finale de Coupe et que cela faisait 116 ans que ce n'était plus arrivé. Ça valait bien un petit déplacement... PAR STÉPHANE VANDE VELDE