1. Si vous n'aviez pas été battus par Waasland-Beveren (1-3) lors du premier match, vous seriez deuxièmes. Vous avez besoin d'un noyau étoffé alors que vous ne jouez qu'une fois par semaine et n'êtes présents que sur deux fronts, en Coupe et en championnat ?
...

1. Si vous n'aviez pas été battus par Waasland-Beveren (1-3) lors du premier match, vous seriez deuxièmes. Vous avez besoin d'un noyau étoffé alors que vous ne jouez qu'une fois par semaine et n'êtes présents que sur deux fronts, en Coupe et en championnat ? On a aussi entamé la saison précédente avec un sept sur douze, mais ensuite, on a été dans le creux de la vague. On doit être plus réguliers. Notre noyau est assez restreint. Pendant la préparation, on n'était souvent que douze ou treize professionnels. On parle évidemment de joueurs qui possèdent les qualités requises pour évoluer au plus haut niveau. La saison précédente, notre principal problème était que certains avaient du mal à accepter d'être titularisés, puis renvoyés sur le banc ou dans la tribune. Dans notre cas et dans des conditions normales, un noyau de 22 pros me semble idéal. Heureusement, on a pu compter sur un jeune audacieux, Loïc Ritière, qui n'a appris qu'il allait jouer que quelques minutes avant le match contre Waasland-Beveren, suite à la blessure de Michiel Jonckheere. 2. Qu'est-ce qui peut donner un nouvel élan à Courtrai, qui est un peu terne ? Terne ? Surtout la saison passée. On n'avait pas l'intention de rester aux alentours de la onzième place. Terminer septième, huitième, parfois sixième serait chouette pour Courtrai. Ça doit toujours être notre objectif. On a maintenant un espace plus large, suite à la réforme des PO1 et des PO2, qui rassemblent les clubs de la cinquième à la huitième place. On doit essayer de se qualifier pour l'Europe. C'est également possible via la Coupe. On a atteint les demi-finales la saison dernière et on veut faire mieux. On a déjà échoué de peu à quelques reprises. On a certainement plus de possibilités. Un nouveau stade donnerait aussi du punch au club. 3. On parle de nivellement, les grands clubs transférant peu. Vous avez prouvé à La Gantoise que, moyennant une bonne organisation défensive, vous étiez capables de gagner des points contre des ténors. On n'a encore affronté qu'un seul grand club, qui était dans le creux de la vague. J'ai quand même le sentiment que les écarts se réduisent. Pour le moment, Eupen a une équipe solide. Le niveau global remonte, car le ventre mou progresse. C'est quand même paradoxal puisque le budget des grands clubs a augmenté. Aucune équipe ne sort du lot, que ce soit d'une manière positive ou négative. C'est peut être dû à l'allongement de la période des transferts jusqu'à début octobre. À part l'Antwerp et Gand, les clubs n'ont pas encore enrôlé beaucoup de grands noms. 4. Yves Vanderhaeghe te confie un rôle plus offensif, en espérant plus de buts et d'assists. C'est un facteur crucial pour te placer en vitrine, puisque tu seras en fin de contrat en juin ? Bof. Les statistiques sont importantes, ce poste convient mieux à mon style de jeu, en effet. Sans négliger pour autant mes tâches défensives, j'aime participer aux attaques. Je me sens mieux dans le rôle de box-to-box. Le reste est simplement bienvenu. L'initiative vient en partie de moi. Je m'entends parfaitement avec Maka ( Yevhen Makarenko, ndlr). Je ne dois pas constamment monter : on alterne. Il suffit de se mettre d'accord entre nous, mais je suis quand même de ceux qui parcourent beaucoup de kilomètres. 5. À 27 ans, le moment est peut-être venu de rejoindre un grand club ? Tu as eu l'opportunité de jouer en MLS, dans le passé. Compte tenu de ton expérience, tu réagirais différemment maintenant ? J'ai évidemment envie de progresser. Je le répète depuis mon arrivée ici en janvier 2017. Si je reçois une offre qui convient au club, je ne la repousserai certainement pas. Ce sera automatique si je continue à prester, que je suis régulier. J'ai déjà joué autant de matches ici qu'en six ans et demi à La Gantoise. J'ai tout au plus raté deux ou trois matches. Je peux encore progresser dans le rectangle, mais j'ai déjà gagné en puissance et en régularité. On verra bien. En principe, je ne dois pas me précipiter. Je dois me montrer sur le terrain et le reste suivra. J'en suis convaincu.