Attaquant qui ressemble à Enrique Iglesias.

Oui. J'aime lire les critiques. Même quand les commentaires sont extrêmes, je prends sur moi. Je ne réponds jamais et je m'en sers pour accroître ma motivation.
...

Oui. J'aime lire les critiques. Même quand les commentaires sont extrêmes, je prends sur moi. Je ne réponds jamais et je m'en sers pour accroître ma motivation. Oui mais les informations (matches joués, buts, palmarès,...) sont souvent incomplètes. Même sur des sites comme Footgoal.net ou Walfoot, il y a des erreurs sur le nombre de buts marqués. A Enrique Iglesias. Il avait le même grain de beauté que moi à côté de l'£il mais il l'a enlevé. Sans doute pour ne pas qu'on le compare à moi. (il rit) Pour ma femme, je suis le sosie de Volkan Demirel. Aïcha de Khaled. Le karaoké avait été organisé quand je jouais à OHL. Les autres avaient apprécié ma prestation. Moi, pas. Steak avec Eric et Ramzy. Je les adorais dans la série H mais ils se sont bien plantés avec cette comédie assez nulle. Very bad trip 2. " Combien de buts vas-tu marquer ?" Même quand ma femme me dit " J'espère que tu vas marquer ", je lui réponds que je veux d'abord bien jouer. Alors, les buts tomberont naturellement. Les trois mousquetaires. J'ai arrêté de le lire il y a trois mois quand j'ai déménagé. Hulk parce qu'il est super fort.Le Wii Fit. C'est pratique pour dépenser des calories et certains exercices aident à travailler l'équilibre. Mon ange de Grégory Lemarchal. Elle résumait bien notre histoire et nos sentiments réciproques. Toucher le ciel de La Fouine. Elle évoque mon histoire. J'ai connu beaucoup de difficultés, j'ai touché le fond mais aujourd'hui je veux aller le plus loin possible. Les amoureux... euh Les z'amours, le jeu où on pose des questions à des couples. Y participer ? Jamais ! Jacques Brel pour sa chanson Les vieux qui me rappelle mon père. Ocean's Eleven. Jouer au gangster et braquer une banque, quel pied ! Cameron Diaz. Elle est excellente dans Bad teacher où elle interprète une prof qui boit, se drogue, maltraite ses élèves... PAR SIMON BARZYCZAK