La Plata, à une soixantaine de kilomètres au sud de Buenos Aires. Comme beaucoup de villes argentines, elle compte deux clubs rivaux : Estudiantes, qui a connu ses heures de gloire dans les années 60, et Gimnasia y Esgrima, un peu plus modeste. Mais pas Platense qui, comme son nom ne l'indique pas, est un club de la capitale fédérale. C'est à Gimnasia y Esgrima que la carrière de ...

La Plata, à une soixantaine de kilomètres au sud de Buenos Aires. Comme beaucoup de villes argentines, elle compte deux clubs rivaux : Estudiantes, qui a connu ses heures de gloire dans les années 60, et Gimnasia y Esgrima, un peu plus modeste. Mais pas Platense qui, comme son nom ne l'indique pas, est un club de la capitale fédérale. C'est à Gimnasia y Esgrima que la carrière de NicolasFrutos a véritablement décollé : après des échecs à San Lorenzo et à las Palmas, il y a explosé. Par quel miracle ? " Il a pu compter sur un entraîneur qui lui a fait confiance, CarlosIschia ", se souvient MartinVilla, le coordinateur du club. " Je crois aussi que la tactique adoptée lui convenait : on avait de bons ailiers, qui lui adressaient d'excellents centres. Il les reprenait de la tête, mais aussi des pieds. Gimnasia n'a pas réalisé un très bon championnat cette saison-là, et les relations entre Carlos Ischia et les dirigeants ont d'ailleurs tourné au vinaigre, mais Nicolas a souvent trouvé le chemin des filets, ce qui lui a valu ensuite un transfert vers Independiente. Certains prétendent qu'il a un jeu atypique pour un footballeur argentin. Pour ma part, je dirais simplement que c'est un joueur efficace, ce qui n'est pas le cas de tous les centre avants ". Le club de Gimnasia y Esgrima est surnommé ElLobodelBosque (le Loup du Bois). Allusion au stade, l'EstadiodelBosque, situé dans les bois qui entourent La Plata et actuellement suspendu à la suite d'incidents qui s'y étaient produits la saison dernière. On en profite pour le rénover : les banquettes en bois vont être remplacées par des tribunes en ciment, pour plus de sécurité. La devise du club est Mens s anain c orpore s ano... la même que celle qui figure sur les armoiries du Sporting d'Anderlecht ! Fondé le 3 juin 1887, c'est le plus ancien club d'Amérique du Sud, mais pas le plus prestigieux. " Gimnasia a toujours été un club de milieu de classement ", explique Martin Villa. " Sauf l'an passé, où on a terminé vice champion. C'est cependant en 1995 et en 1996, sous la houlette de CarlosGriguol, que l'équipe a produit son meilleur football. Cet entraîneur a introduit un système à trois défenseurs qui, depuis, est un peu devenu la marque de fabrique du club ".