Pour la deuxième fois en dix jours, Antonio Conte a réservé un rôle inhabituel à Eden Hazard dans une affiche. Comme contre Barcelone, à domicile, notre compatriote a évolué en faux neuf, cette fois en déplacement chez le leader, Manchester City. À la 40e, les analystes ont placé une huitième barre derrière le nom de Hazard. Sa huitième touche de balle...
...

Pour la deuxième fois en dix jours, Antonio Conte a réservé un rôle inhabituel à Eden Hazard dans une affiche. Comme contre Barcelone, à domicile, notre compatriote a évolué en faux neuf, cette fois en déplacement chez le leader, Manchester City. À la 40e, les analystes ont placé une huitième barre derrière le nom de Hazard. Sa huitième touche de balle... Quel contraste avec City : 508 passes en première mi-temps, 902 sur l'ensemble du match. Dimanche, Ilkay Gündogan a eu le ballon 174 fois en nonante minutes. À l'heure, les joueurs de City avaient touché le ballon à 628 reprises, soit une passe toutes les six secondes ! Chelsea était un spectateur. Finalement, City s'est imposé 1-0, son score le plus maigre de la saison à domicile. La possession du ballon n'est pas synonyme de danger devant le but mais quand même... Comme en Espagne puis en Allemagne, Pep Guardiola repousse les limites, toujours dans un club qui possède un portefeuille bien garni, sans toutefois disposer d'un budget 50 % supérieur à la majorité de ses concurrents. Le City de Pep semble filer à la chasse aux records, bien que Guardiola prétende ne pas s'y intéresser. Seul le titre compte et, bientôt la Ligue des Champions. N'empêche : City a remporté 25 des 29 matches de championnat. Il ne lui manque plus que quatre victoires pour assurer le titre. Le samedi 7 avril, il reçoit Manchester United et pourra peut-être fêter son sacre. City a déjà 78 points. Le record de Premier League est détenu par le Chelsea de Mourinho en 2004-2005 avec 95 unités. City peut le battre s'il gagne six des neuf prochains matches. City a inscrit 83 buts en championnat, trois de plus que la saison précédente, déjà sous la direction de Guardiola. Le record est de 103, marqués par Chelsea mais sous la direction de CarloAncelotti en 2009-2010. City doit donc en inscrire 21 en neuf rencontres. Depuis le Nouvel An, l'équipe en a réussi 22 en huit matches. Ce n'est donc pas impossible. Pep Guardiola reste un phénomène. Il a longtemps dominé le football espagnol et européen puis l'allemand. Maintenant, il fait pareil en Angleterre. Liverpool est deuxième à 18 points, Tottenham accuse vingt unités de retard, Chelsea et Arsenal sont balayés. Pourtant, la semaine passée, les succès sportif de Guardiola ont été éclipsés par ses prises de position politiques. Depuis octobre, l'entraîneur arbore un ruban jaune, par solidarité avec les politiciens catalans emprisonnés. La fédération anglaise n'aime pas ce genre d'attitude. Elle lui a déjà adressé deux avertissements en décembre et pendant les conférences de presse, il y a de plus en plus de questions sur la Catalogne comme sur la situation du pays dont sont originaires les propriétaires de City. Guardiola a-t-il également un avis là-dessus ? Il devait envoyer une lettre d'explications à la FA pour lundi. Il ne veut pas changer d'avis mais si son opinion cause des dommages au club, Guardiola est prêt à renoncer à son ruban jaune.