POUR

Obligation
...

Obligation Je crois que cette équipe ira jusqu'au bout. Elle est poussée dans le dos par un président qui en a assez d'être généreux pour rien. José Mourinho n'a pas le choix : il doit lui offrir la Ligue des Champions en fin de saison. Adaptabilité Chelsea a fourni un très gros effort afin de diversifier les atouts techniques de son effectif. Ce club avait été au bout de sa logique tactique précédente et l'apport de Michael Ballack et d' Andriy Shevchenko a modifié la donne. Chelsea n'est pas une équipe typiquement anglaise mais les nouveaux venus ont découvert un autre championnat, tellement différent de ce qui se voit en Allemagne ou en Italie. Tout le monde a besoin d'un temps d'adaptation, même des stars comme Ballack ou Shevchenko. Je suis persuadé qu'il est plus difficile de faire bonne figure dans le Calcio mais l'Ukrainien a dû régler son jeu à l'heure anglaise. C'est fait et son entente avec Didier Drogba saute désormais aux yeux. L'Ivoirien est un remarquable pivot qui peut survoler ou dynamiter tous les bunkers. Sheva est l'homme du dernier geste. C'est un duo fantastique. Ballack les déniche de plus en plus facilement avec l'aide d'une ligne médiane de haut vol. Entrejeu On ne présente plus Frank Lampard ou Claude Makelele. Chelsea aura bien besoin d'eux afin de remplacer une des principales pièces de sa machine : Michael Essien. Il avait été écarté des terrains pour cause de blessure mais cela ne l'empêcha pas de signer un tout gros match à Valence. Il avait mis le turbo et survola la rencontre. Hélas pour lui, il a écopé d'un avertissement qui lui interdit de prendre part à la première manche contre Liverpool. Physique Chelsea est très fort physiquement. Je suppose que Mourinho a beaucoup travaillé cet aspect des choses avec ses hommes. Valence n'a pas résisté et Chelsea lui a imposé une pression infernale en deuxième mi-temps, que ce soit à Londres ou en Espagne. Ce sera un atout important contre Liverpool. Frictions Chelsea vit, à l'inverse, dans un état de pression permanente. Le président en a marre d'attendre. Entre lui et José Mourinho, ce n'est plus tellement le grand amour. A ce niveau, c'est la gagne qui importe avant tout. Le patron du club a délié les cordons de la bourse et a acheté, à prix d'or, tout ce que son coach lui a demandé. Je ne sais pas si le boss aura apprécié les retards dans la mise en route du moteur de Sheva. Toujours est-il que c'est comme au restaurant : il faut payer à la fin du repas. Point noir : cette tension peut avoir un impact sur le groupe. Personnalité du coach Je suis loin d'être un admirateur de José Mourinho qui n'arrête pas de narguer les gens. Cela se retourne contre lui et il y laisse aussi de l'influx. Michael Essien Joe Cole devrait prendre la place de Michael Essien dans la ligne médiane. C'est un excellent joueur de football, très rapide, concret, mais il n'est pas aussi fin, aussi complet et talentueux que le Ghanéen Essien. Frank Lampard devra compenser mais on verra si cela lui posera problème ou non. Il est un ton au-dessus mais bon... Ricardo Carvalho Si Joe Cole peut me faire hésiter dans la ligne médiane, c'est aussi le cas pour un élément du bastion défensif : l'international portugais Ricardo Carvalho. La ligne arrière peut tirer son épingle du jeu dans les situations les plus délicates (le gardien Petr Cech est magnifique) mais Carvalho, sérieux et dur sur l'homme, est un peu moins doué techniquement que les autres arrières.