" Il a une lecture incroyable du jeu. On peut lui octroyer une position dans le système tactique mais en cours de match, il décèle parfois des problèmes dans une autre zone et il va essayer de les résoudre de son mieux. Récemment, il a ainsi achevé un match comme second médian défensif. J'espère qu'il va poursuive sa progression dans ce domaine. " Diego Simeone, le coach de l'Atlético, ne tarit pas d'éloges à l'égard d'Antoine Griezmann. L'avant français de 25 ans, élu meilleur joueur de l'EURO français, est devenu ...

" Il a une lecture incroyable du jeu. On peut lui octroyer une position dans le système tactique mais en cours de match, il décèle parfois des problèmes dans une autre zone et il va essayer de les résoudre de son mieux. Récemment, il a ainsi achevé un match comme second médian défensif. J'espère qu'il va poursuive sa progression dans ce domaine. " Diego Simeone, le coach de l'Atlético, ne tarit pas d'éloges à l'égard d'Antoine Griezmann. L'avant français de 25 ans, élu meilleur joueur de l'EURO français, est devenu un footballeur beaucoup plus complet sous la houlette de l'Argentin. Eric Olhats, le scout qui a repéré Griezmann à l'âge de treize ans pour la Real Sociedad, l'a également vu. " La technique a toujours été son principal atout. Avant, il n'avait pas encore assez de physique pour couvrir de grands espaces. Désormais, il peut appliquer sa technique à différentes positions grâce à ses progrès physiques. " Ça le rend difficile à déjouer. Il lui arrive de se déplacer sur le flanc, de monter en pointe comme de jouer au dix et parfois, il contribue à la défense dans son rectangle. Il a encore étalé sa flexibilité la semaine dernière contre le FC Barcelone (1-1). Cette souplesse est un des chevaux de bataille de son maître, Simeone. Lisez donc sa biographie, Creer (Croire). Il y raconte : " Tout petit déjà, je sentais que le football était une question d'espace. On passe plus de minutes sans ballon qu'avec. Il faut donc savoir où se placer sans le ballon. Donc, dans ce jeu que nous aimons tant grâce au ballon, il ne s'agit pas de lui. " Avant de prolonger son contrat jusqu'en 2021, en juin, Griezmann a téléphoné à Simeone. Déçu par sa défaite en finale de la Ligue des Champions, l'entraîneur avait en effet laissé entendre qu'il quitterait l'Atlético. Le PSG et Chelsea le courtisaient. Le coach a rassuré Griezmann : " Il m'a confirmé qu'il restait. Je peux encore apprendre beaucoup à son contact. " Simeone confère une autre dimension au joueur, comme le confirme aussi Albert Ferrer, l'ancien arrière droit de Barcelone, à L'Équipe. " Il a acquis du caractère et de la force. Il marque avec une aisance incroyable. Si vous lui laissez deux occasions, vous encaissez deux buts. Ça ne l'empêche pas de travailler aussi beaucoup pour le collectif. " Kiko, ancien avant de l'Atlético, va encore plus loin : " Messi vient d'une autre planète et joue dans une autre dimension. Il est seul dans le premier wagon. Cristiano est dans le deuxième mais Griezmann s'y accroche et frappe à la porte... Dans un avenir proche, je le verrais bien surpasser Ronaldo. " PAR STEVE VAN HERPE