Promu en 2019, Grenade a réalisé une campagne mémorable la saison dernière, en atteignant les demi-finales de la Copa del Rey et en accrochant la septième place de la Liga. Le club fondé en 1931 dispute cette année sa toute première campagne européenne et le succès est au rendez-vous: il occupe la première plac...

Promu en 2019, Grenade a réalisé une campagne mémorable la saison dernière, en atteignant les demi-finales de la Copa del Rey et en accrochant la septième place de la Liga. Le club fondé en 1931 dispute cette année sa toute première campagne européenne et le succès est au rendez-vous: il occupe la première place du groupe E, avec sept points sur neuf. Diego Martínez Penas, à la tête du club depuis 2018, est un des architectes de ce succès. L'entraîneur de 39 ans l'a fait monter en D1 et l'a qualifié pour l'Europe en l'espace de deux saisons. Il a réussi a former une équipe très solide défensivement, qui aime repartir en contre tout en construisant depuis l'arrière. Son groupe joue avec personnalité, courage et respect envers ses adversaires, mais sans la moindre peur. Le milieu de terrain Luis Milla (26 ans) est un des joueurs-clés de l'effectif. Il est le fils d'un ancien joueur du Barça et du Real, et se distingue par sa vitesse et sa facilité à alerter ses coéquipiers, qu'il arrive à amener devant le but en une ou deux passes. Il peut compter sur un duo d'attaquants expérimentés pour conclure les actions qu'il crée: Roberto Soldado (35 ans) et Jorge Molina (38). Ancien international passé par Tottenham ou Valence, Soldado brille par sa facilité à marquer, mais également à faire marquer les autres. C'est un élément essentiel du onze andalou. Cette équipe réussit aussi à faire tomber les plus grands noms. Cette saison, Grenade a vaincu Séville, tenant du titre en EL, mais a également battu le Barça l'année dernière en championnat. Olé!