COACH - Fernando Santos

Je pense que les quatre pays le sont. C'est un groupe ouvert, où tout est possible, même si la Colombie est un rien supérieure aux trois autres. C'est une équipe costaude, que nous avons soigneusement étudiée. La Côte d'Ivoire est également redoutable, surtout grâce à l'expérience de Didier Drogba, Yaya Touré et Gervinho, tandis que le Japon voudra créer la surprise. Tout est possible mais nous voulons à tout prix atteindre le second tour.
...

Je pense que les quatre pays le sont. C'est un groupe ouvert, où tout est possible, même si la Colombie est un rien supérieure aux trois autres. C'est une équipe costaude, que nous avons soigneusement étudiée. La Côte d'Ivoire est également redoutable, surtout grâce à l'expérience de Didier Drogba, Yaya Touré et Gervinho, tandis que le Japon voudra créer la surprise. Tout est possible mais nous voulons à tout prix atteindre le second tour. Pendant l'EURO 2012, on nous a classés après notre défaite contre la Tchéquie et le nul contre la Pologne alors qu'on a bombardé la Russie future championne suite à sa victoire 4-1 contre les Tchèques. Dans notre dernier match, nous avons battu la Russie 1-0 et nous nous sommes qualifiés. Un scénario de ce genre peut se reproduire au Brésil mais nous devrons nous livrer à fond à chaque match et nous surpasser. La génération championne d'Europe en 2004 arrive en bout de course. Giorgos Karagounis et Kostas Katsouranis sont toujours là mais ils sont moins déterminants sur le terrain. Cependant, leur expérience et leur passion doit aider les jeunes joueurs. Ils sont des exemples. C'était une décision difficile et émotionnelle. Je l'avais prise depuis un moment mais j'avais du mal à l'accepter quand même. Depuis que je suis sélectionneur de la Grèce, j'ai établi une relation fantastique avec des gens, à commencer par le président et les joueurs. Savoir que je pars n'aura pas d'impact négatif sur nos prestations, au contraire : les joueurs vont vouloir se manifester encore plus pour m'offrir de beaux adieux. Vais-je rejoindre la Chine ou la Pologne ou passer un temps dans mon fauteuil ? Je n'ai reçu aucune offre ces derniers mois et je ne sais donc pas ce qui va se passer après le tournoi mais cela ne me préoccupe pas le moins du monde. Mon premier objectif, le seul en fait, est de donner du bonheur à la Grèce.Bon à savoir? Konstantinos Mitroglou a grandi à Neukirchen, en Allemagne, où ses parents tenaient un restaurant grec. ? Il a été formé par le MSV Duisbourg puis par le Borussia Mönchengladbach. Il a eu la possibilité d'endosser la nationalité allemande mais ne l'a pas fait. ? Il a qualifié la Grèce presque à lui seul en marquant trois des quatre buts de la Grèce contre la Roumanie, dans les barrages. ? Il est le premier Grec à avoir réalisé un hat-trick en Ligue des Champions. C'était cette saison, au stade Constant Van den Stock, contre Anderlecht (0-3). ? Il a été le transfert le plus cher de l'histoire du football grec l'été passé : Fulham a versé 15 millions d'euros à l'Olympiacos. ? Il a été élu Joueur de l'Année en Grèce en 2012. ? Il a le même surnom qu'Aleksandar Mitrovic d'Anderlecht : Mitrogoal. On l'appelle aussi Pistolero, parce qu'il imite un tir à la mitraillette quand il a marqué. ? Otto Rehhagel, l'ancien sélectionneur de la Grèce, ne l'appréciait pas. Il l'a peu appelé et l'a même laissé à la maison lors de la Coupe du Monde 2010. ? Il accorde rarement des interviews et se méfie de la presse." Tout est possible. En 2012, nul ne s'attendait à nous voir au-delà du premier tour. "