Exit José Mourinho, vive Avram Grant. La semaine dernière, on ne savait pas exactement si le départ du Portugais était volontaire ou s'il avait été limogé. Par contre, son indemnité n'est pas un secret (17 millions d'euros). Il n'a pas davantage dissimulé son désir d'entraîner encore un club anglais. " Je reste près du téléphone. J'attends les coups de fil ".
...

Exit José Mourinho, vive Avram Grant. La semaine dernière, on ne savait pas exactement si le départ du Portugais était volontaire ou s'il avait été limogé. Par contre, son indemnité n'est pas un secret (17 millions d'euros). Il n'a pas davantage dissimulé son désir d'entraîner encore un club anglais. " Je reste près du téléphone. J'attends les coups de fil ". Pendant trois ans, Mourinho a apporté des couleurs à Chelsea. Il a obtenu des résultats : deux titres, une Cup et deux Coupes de la Ligue. En championnat, il a dirigé 120 matches. Il en a remporté 85, a réalisé 25 nuls et ne s'est incliné qu'à dix reprises. C'est Mourinho qui a soufflé à la presse un surnom de son choix, Special One, dès sa première conférence de presse à Londres : " Ne m'accusez pas d'arrogance mais j'ai gagné la Ligue des Champions avec Porto et je pense être un special one ". Plusieurs joueurs londoniens l'appréciaient, comme on a pu le constater jeudi matin, quand son départ a été signifié, au terme d'une courte nuit, et qu'il a pris congé de ceux-ci. Frank Lampard et Didier Drogba étaient au bord des larmes. La presse a glissé qu'ils pourraient être les premiers à se chercher un nouvel employeur. D'autres, comme AndriyShevchenko, MichaelBallack, Joe Cole ou le capitaine John Terry, que Mourinho avait encore alpagué à propos de sa forme la semaine dernière, semblaient moins tristes. Le motif le plus évident de cette séparation est le match nul contre Rosenborg en Ligue des Champions. Le club s'est tu dans toutes les langues : les deux parties ont tenté, ces sept derniers mois, de faire abstraction de leurs divergences, sans succès. Nul n'ignore que Mourinho et le propriétaire de Chelsea, Roman Abramovich étaient loin d'être sur la même longueur d'ondes en matière de transferts. Mourinho supportait difficilement la présence du directeur sportif, Grant. Grant lui succède. Agé de 52 ans, l'Israélien, arrivé à Chelsea via l'agent PiniZahavi, fait face à une tâche très difficile. Il n'a plus entraîné depuis cinq ans, n'a jamais travaillé au plus haut niveau en-dehors d'Israël et n'a guère de lettres de noblesse. Il s'avère en outre qu'il ne dispose pas de la licence d'entraîneur. La semaine dernière, beaucoup de fans se demandaient si Chelsea représentait vraiment plus qu'un jouet pour le milliardaire russe. ALISHER USMANOV a acquis 21 % des parts d'Arsenal et y accroît son pouvoir. Le Russe est le deuxième actionnaire, après Danny Fizman (24 %). STEPHEN IRELAND (21 ans) a reconduit son bail à Manchester City jusqu'en 2012 et KasperSchmeichel jusqu'en 2011. Ireland a fait la une récemment en quittant l'équipe nationale irlandaise pendant la préparation d'un match contre la Tchéquie, affirmant que sa grand-mère était décédée. En fait, sa compagne avait fait une fausse couche et il voulait être à ses côtés. Par ailleurs, samedi, Emile Mpenza a inscrit son premier but en championnat. CARLOS QUEIROZ envisage de quitter Manchester United. L'assistant d' AlexFerguson a 54 ans. Il prendra sa décision en décembre. Queiroz a été adjoint à United de juin 2002 à juin 2003. Il est ensuite devenu entraîneur principal du Real. Il est revenu à Manchester quand il a été limogé de Madrid, en mai 2004. EMILE HESKEY a été opéré. On lui a inséré une plaque en métal dans le pied. L'avant de Wigan va probablement rater les matches contre l'Estonie et la Russie, que l'Angleterre dispute à la mi-octobre. BJORJORGOLFUR GUDMUNDSSON est de plus en plus puissant à West Ham. Le milliardaire irlandais, propriétaire des Hammers, veut combler le vide laissé par la démission du président Eggert Magnusson. Gudmunsson veut installer West Ham dans le top dix anglais. MICHAEL OWEN (Newcastle) est encore sur la touche. Cette fois, l'avant souffre de l'aîne. On a failli l'opérer d'une hernie mais Owen peut éviter l'intervention. PETER T'KINT