Gossip est un groupe mythique. Un trio magnifique avec la sublime Beth Ditto en tête de scène. Gossip veut dire potins, ragots. Elle n'a pas laissé le temps ni la place à tout cela. " Yes, je suis gouine ". Et alors ? En effet. Et alors ? Chacun fait ce qu'il veut de ses fesses et du reste. Ça ne regarde personne. Par contre, y a beaucoup de monde qui regarde où il ne devrait pas et qui, lorsqu'il ne voit rien, invente une pseudo-réalité non assumée. Il paraît que... blablabla.
...

Gossip est un groupe mythique. Un trio magnifique avec la sublime Beth Ditto en tête de scène. Gossip veut dire potins, ragots. Elle n'a pas laissé le temps ni la place à tout cela. " Yes, je suis gouine ". Et alors ? En effet. Et alors ? Chacun fait ce qu'il veut de ses fesses et du reste. Ça ne regarde personne. Par contre, y a beaucoup de monde qui regarde où il ne devrait pas et qui, lorsqu'il ne voit rien, invente une pseudo-réalité non assumée. Il paraît que... blablabla. La rumeur. Moyen d'expression des minables, moyen de torture pour ceux qui en sont victimes. La dernière indécence de JoséMourinho a remis les charognards sur le devant de l'(ob)scène. Mourinho qui humilie sur la pelouse publique sa doctoresse. Le blème, avec Mourinho, l'homme qui prévoit tout, c'est qu'il n'avait pas remarqué le démarrage de la p'tite. Partie dans son dos, inarrêtable. Reine du démarquage. Et quoi José, toi le roi de la tactique, t'as pas couvert ton côté faible ? Ainsi donc, le staff médical de Chelsea est responsable du début de saison plus que poussif des Blues. Ainsi donc, " Thegeniusone " en arrive à révéler au grand jour son incapacité, son impuissance à faire gagner son équipe. C'est pas moi, c'est eux. What'supDoc ? Un peu de BugsBunny, beaucoup de Calimero. En attendant, ce nuage de fumée est peut être celui de trop. Nuage devenu toxique à force de prendre un peu trop les gens pour des cons. Le Mou semble lâché par ses derniers défenseurs de la presse " sérieuse ". Par contre, pour les autres, il reste une bénédiction, voire un 13e mois garanti. Un torchon prêt à salir n'importe quoi a titré : " Elle couchait avec des joueurs ". On parle, bien sûr, de la doctoresse de Chelsea. Titre racoleur pour article de branleur. Dans celui-ci, son ex-petit ami lui taille un costard. Pas très gentil mais quand même un aveu : " Non je ne pense pas qu'elle couchait avec les joueurs. Ce n'est qu'une rumeur. " Si même lui le dit... Mais c'est devenu un titre. Un titre qui fera porter celui de salope à la pauvre Eva. Pauvre con va ! Parce que je les entends déjà, les phrases toutes faites, nullissimes du genre : " Y a pas de fumée sans feu ". Si ! Il y a des pyromanes qui mettent l'étincelle et puis se cassent comme des minables. Du vent, que du vent, mais ça attise la flamme. Ils mériteraient qu'on leur fasse la même chose. D'ailleurs, venez, tendez l'oreille un peu plus près. Entre nous, paraît que Mourinho ne faisait pas jouer DeBruyne parce qu'il n'était pas arrivé à Chelsea via ses réseaux à lui. Si, si, enfin c'est ce qu'on dit, hein. Moi je ne fais que répéter, hein. Il paraît aussi qu'il vient de prendre Pedro uniquement pour qu'il n'aille pas renforcer son concurrent de Man United. Paraît aussi que c'est lui, lors de ce fameux " Doctor Gate " qui a dit à Eden de se laisser tomber pour gagner du temps. Pas de chance, Eden avait vraiment mal. Paraît même qu'il y a des entraîneurs et des dirigeants qui travaillent toujours avec les mêmes managers. Paraît qu'il y a des managers qui demandent à leurs joueurs de saboter leur entraîneur pour qu'il puisse en mettre un autre à la place. Paraît que dans certaines fédérations, il y en a qui ne pensent qu'à leur petit intérêt personnel et pas à celui du football. On m'a dit aussi qu'en Belgique il y a 10 ans, y a un Chinois qui a truqué des matchs. Fou, non ? Paraît aussi qu'il y a des arbitres qui ont reçu des montres de luxe de certains grands clubs. Mais bon, la rumeur n'est jamais que de la psychologie sociale. On simplifie un fait au maximum pour en faire un propos vide de tout mais dans lequel chacun peut y mettre du sien. Au final, ce pas grand-chose peut faire beaucoup de mal. Exister à travers le vide. Tentant pour certains. Ah oui, une dernière chose. Paraît que c'est le Grand Jojo qui écrivait les paroles des chansons de Léo Ferré. Mais bon ce ne sont que des " on dit " hein. De toute façon, moi jamais je ne lancerai des rumeurs. Jamais. PAR FRÉDÉRIC WASEIGE