Le titre de meilleur joueur de la saison au Bayern n'a pas été décerné à Robert Lewandowski, malgré son troisième titre de meilleur buteur en quatre ans, ni à Joshua Kimmich. Cet honneur est revenu à Serge Gnabry, qui a profité des blessures d' Arjen Robben et de Franck Ribéry pour s'illustrer sur le flanc, en compagnie de Kingsley Coman.

Niko Kovac n'a titularisé l'ancien joueur d'Arsenal (2012-2015) trois fois d'affilée qu'en novembre dernier. Gnabry a surtout brillé au second tour, grâce au 4-2-3-1 de Kovac. Il a inscrit sept buts, qu'il a fêtés comme James Harden, la star de NBA. Avec lui, le Bayern a gagné en moyenne 2,6 points par match et inscrit 2,8 buts.

" Il est devenu très régulier et il se plaît manifestement au Bayern. C'est une surprise agréable ", a commenté le président Uli Hoeness à propos de l'ailier vegan. On dit Gnabry spécial mais très professionnel. Il est capable de jouer en profondeur pour servir Lewandowski comme de converger vers l'axe pour réaliser des combinaisons, à moins qu'il ne réalise lui-même une action. Il est imprévisible.

" Les joueurs rapides capables de dribbler sont précieux sur les ailes ", a déclaré Karl-Heinz Rummenigge au Tageszeitung. " Serge est devenu adulte au Bayern. " Le sélectionneur de la Mannschaft a également compris qu'il possédait une perle. Gnabry a effectué ses débuts internationaux le 11 novembre 2016 à Saint-Marin (0-8). Depuis, il a inscrit neuf buts en dix matches.

" Ses statistiques sont brillantes ", affirme Joachim Löw. " On peut lui céder le ballon quand l'équipe est sous pression. Dans sa forme actuelle, il est impossible à freiner. Il peut évoluer à différentes positions, dans l'axe ou sur les flancs. Il est opportuniste, il possède une excellente technique et est particulièrement polyvalent. "

Le titre de meilleur joueur de la saison au Bayern n'a pas été décerné à Robert Lewandowski, malgré son troisième titre de meilleur buteur en quatre ans, ni à Joshua Kimmich. Cet honneur est revenu à Serge Gnabry, qui a profité des blessures d' Arjen Robben et de Franck Ribéry pour s'illustrer sur le flanc, en compagnie de Kingsley Coman. Niko Kovac n'a titularisé l'ancien joueur d'Arsenal (2012-2015) trois fois d'affilée qu'en novembre dernier. Gnabry a surtout brillé au second tour, grâce au 4-2-3-1 de Kovac. Il a inscrit sept buts, qu'il a fêtés comme James Harden, la star de NBA. Avec lui, le Bayern a gagné en moyenne 2,6 points par match et inscrit 2,8 buts. " Il est devenu très régulier et il se plaît manifestement au Bayern. C'est une surprise agréable ", a commenté le président Uli Hoeness à propos de l'ailier vegan. On dit Gnabry spécial mais très professionnel. Il est capable de jouer en profondeur pour servir Lewandowski comme de converger vers l'axe pour réaliser des combinaisons, à moins qu'il ne réalise lui-même une action. Il est imprévisible. " Les joueurs rapides capables de dribbler sont précieux sur les ailes ", a déclaré Karl-Heinz Rummenigge au Tageszeitung. " Serge est devenu adulte au Bayern. " Le sélectionneur de la Mannschaft a également compris qu'il possédait une perle. Gnabry a effectué ses débuts internationaux le 11 novembre 2016 à Saint-Marin (0-8). Depuis, il a inscrit neuf buts en dix matches. " Ses statistiques sont brillantes ", affirme Joachim Löw. " On peut lui céder le ballon quand l'équipe est sous pression. Dans sa forme actuelle, il est impossible à freiner. Il peut évoluer à différentes positions, dans l'axe ou sur les flancs. Il est opportuniste, il possède une excellente technique et est particulièrement polyvalent. "