En début de saison, les Fohlen poursuivaient un objectif : rester le plus longtemps possible sur les trois fronts. Quatrième, huitième et sixième des exercices précédents, le Borussia Mönchengladbach mise sur la continuité. C'est au nom de celle-ci que le directeur sportif Max Eberle et l'entraîneur suisse Lucien Favre ont insisté pour que les plus chevronnés, Filip Daems (36 ans), officiellement détenteur du brassard bien qu'il fasse souvent banquette, Thorben Marx (33 ans) et Roel Brouwers (32 ans) prolongent d'un an leur contrat. Le trio grappille laborieusement des minute...

En début de saison, les Fohlen poursuivaient un objectif : rester le plus longtemps possible sur les trois fronts. Quatrième, huitième et sixième des exercices précédents, le Borussia Mönchengladbach mise sur la continuité. C'est au nom de celle-ci que le directeur sportif Max Eberle et l'entraîneur suisse Lucien Favre ont insisté pour que les plus chevronnés, Filip Daems (36 ans), officiellement détenteur du brassard bien qu'il fasse souvent banquette, Thorben Marx (33 ans) et Roel Brouwers (32 ans) prolongent d'un an leur contrat. Le trio grappille laborieusement des minutes de jeu car le groupe, solide, déplore peu de blessures. Le Borussia pratique la rotation, surtout durant les semaines anglaises. Il dispute un match important le week-end prochain contre le VfL Wolfsbourg mais aussi demain, en Europa League, dans son stade, face à Villarreal. Après quatre journées, 'Gladbach est en tête du groupe A avec huit unités, suivi à un point de la phalange ibérique. Le FC Zurich a quatre points et Apollon Limassol seulement trois. Enfin, le 4 mars, en huitièmes de finale de la Coupe DFB, 'Gladbach se déplace aux Kickers Offenbach, pensionnaires de Regionalliga. Le Borussia est en forme, même si l'autre Borussia, Dortmund, a mis un terme à sa série de 18 matches sans défaite -un record du club. 'Gladbach a accompli d'énormes progrès en l'espace de quelques années. Lors de ses six matches à domicile, il a accueilli une moyenne de 50.865 supporters, soit la cinquième assistance de Bundesliga après Dortmund, le Bayern, Schalke 04 et le HSV. Le noyau est étoffé et équilibré. L'âge moyen des 28 professionnels du noyau est de 25,84 ans. Les arrivées de Thorgan Hazard (21 ans), André Hahn (24 ans), Ibrahima Traoré (26 ans) et de Fabian Johnson (26 ans) offrent plus de possibilités de rechange à l'entraîneur. Réputé perfectionniste, Favre est attentif au moindre détail tout en voulant offrir du plaisir à ses joueurs. A l'entraînement, il multiplie les répétitions afin de peaufiner les automatismes. Favre a un gros atout : dans ses critiques, il sait mettre le doigt sur des problèmes concrets et trouver des solutions. Il entretient constamment le dialogue avec ses joueurs et a contribué à l'essor de plusieurs d'entre eux en Mannschaft : Max Kruse (26 ans), Patrick Hermann (23 ans) et le champion du monde Christoph Kramer (23 ans). " La vitesse, sur le terrain et dans la tête, est le facteur décisif de nos jours ", a expliqué Favre au Kicker. " L'intensité physique est nettement supérieure à ce que j'ai connu en Belgique ", a confirmé Hazard sur le site www.bundesliga.de. " En Bundesliga, un joueur est en mouvement pendant 90 minutes, défensivement et offensivement. Cela requiert une fameuse adaptation mais je suis satisfait. Je m'habitue au rythme et je me sens bien au club. " PAR FRÉDÉRIC VANHEULELucien Favre met le doigt sur les erreurs et trouve toujours des solutions.