Jusqu'au week-end dernier, AlbertoGilardino occupait la deuxième place du classement des buteurs derrière AndriyShevchenko : il était donc le meilleur canonnier italien du Calcio. Rien que pour cela, l'attaquant de Parme, qui va fêter son 22e anniversaire la semaine prochaine, fait parler de lui. Mais qui est donc ce jeune attaquant qui a fait ses débuts en Série A à 16 ans et demi alors qu'il portait le maillot de Piacenza ? Son gabarit (1,84 m-78 kg), ferait plutôt penser à GianlucaVialli, son idole, m...

Jusqu'au week-end dernier, AlbertoGilardino occupait la deuxième place du classement des buteurs derrière AndriyShevchenko : il était donc le meilleur canonnier italien du Calcio. Rien que pour cela, l'attaquant de Parme, qui va fêter son 22e anniversaire la semaine prochaine, fait parler de lui. Mais qui est donc ce jeune attaquant qui a fait ses débuts en Série A à 16 ans et demi alors qu'il portait le maillot de Piacenza ? Son gabarit (1,84 m-78 kg), ferait plutôt penser à GianlucaVialli, son idole, mais s'il faut le comparer à un joueur connu, on ne peut trouver mieux que PippoInzaghi. Comme l'attaquant de Milan, Gilardino évolue sans cesse sur le fil du hors jeu. Techniquement, il n'est pas spécialement doué. Il privilégie la vitesse d'exécution mais ne tente pas de dribbler un adversaire ou de combiner avec ses compagnons. Non, il préfère prendre le ballon au vol et tirer instantanément au but dans toutes les positions. Comme Pippo Inzaghi, c'est un voleur de buts, un homme qui part de suffisamment loin pour s'imposer dans les seize mètres. Le premier club à avoir cru aux capacités de l'attaquant piémontais fut Parme. Mais la direction estima qu'il était encore trop tendre et décida de le placer dans d'autres clubs afin qu'il s'endurcisse du point de vue mental et technique. Le voyant barré à Piacenza à l'aube de la saison 2000-2001 malgré ses 17 présences et trois buts du championnat précédent, Parme préféra prêter Gilardino à un club ami, l'Hellas Vérone où il restera deux saisons. En 2002, Parme rappela son joueur et pour cette première saison, il disputa 24 rencontres et inscrivit quatre buts. L'attaquant a gagné en hargne et détermination au point d'être titularisé en Espoirs. Dernièrement, la Juventus a annoncé qu'elle songeait à lui pour remplacer DavidTrezeguet. Le joueur était super heureux : " J'ai toujours été supporter de la Juve et je dormais même avec son maillot ". Mais au-delà de tout cela, il reste à voir si comme MarcoDi Vaio ou FabrizioMiccoli, il va rejoindre la Juventus pour jouer ou pour prendre place sur le banc. Car même si les deux hommes donnent le meilleur d'eux-mêmes chaque fois qu'on les appelle à la rescousse, ils n'ont pas beaucoup progressé depuis leur arrivée à Turin. Et pourtant, ils étaient plus mûrs que Gilardino. CRISTIANO DONI, le médian de la Sampdoria qui s'était plaint d'un mal à la cheville gauche le 9 avril dernier, a été opéré. Sa saison est terminée. RUBENS MALDONADO (Venise, D2) a écopé d'une suspension d'un an pour avoir donné un coup de pied à l'arbitre lors du match contre Messine (15/2) dont le résultat (2-1 pour les Siciliens) n'a pas été homologué. La sanction décrétée à l'encontre du défenseur paraguayen est la plus lourde de l'après-guerre en D1 et D2. BUTEURS : 1. Shevchenko (AC Milan) 21 buts ; 2. Totti (AS Rome) 20, 3. Gilardino (Parme) 18 ; 4. Chevanton (Lecce) 17 ; 5. Trezeguet (Juventus) 16.(F. Vanheule)