LE JEU UN SOLIDE COLLECTIF

Hommes, femmes, enfants jouent au football au Ghana, dans les rues, les champs, entre vaches et chèvres, avec tout objet susceptible de servir de ballon. Beaucoup rêvent de se produire un jour devant 50.000 personnes, pour les Accra Hearts ou Kumasi Asanta Kotoko, les deux principaux clubs du pays. Un joueur y gagne 250 euros par mois, soit le revenu annuel d'un travailleur dans les plantations de cacao. Si un tiers de la population vit dans la misère, le Ghana espère bien réduire ce nombre de mo...

Hommes, femmes, enfants jouent au football au Ghana, dans les rues, les champs, entre vaches et chèvres, avec tout objet susceptible de servir de ballon. Beaucoup rêvent de se produire un jour devant 50.000 personnes, pour les Accra Hearts ou Kumasi Asanta Kotoko, les deux principaux clubs du pays. Un joueur y gagne 250 euros par mois, soit le revenu annuel d'un travailleur dans les plantations de cacao. Si un tiers de la population vit dans la misère, le Ghana espère bien réduire ce nombre de moitié dans les dix années à venir, à condition d'être épargné par les guerres qui minent ses voisins. Depuis la qualification, le foot est en plein boom : on construit des centres d'entraînement, les sponsors affluent. Eliminé au premier tour de la CAN, le Ghana va disputer son premier Mondial. Il n'est pas parmi les nations les plus fortes d'Afrique. Depuis la retraite de la génération d' Anthony Yeboah et d' Abedi Pelé, l'équipe ghanéenne forme un solide ensemble. Emmenée par MichaelEssien, les Black Stars n'ont encaissé que quatre buts en dix matches de qualification. L'entrejeu est le meilleur secteur du Ghana : outre Essien, on y retrouve StephenAppiah, un fin dribbleur de Fenerbahçe, et Sulley Ali Muntari (Udinese). La plupart des vedettes du Ghana évoluent d'ailleurs à l'étranger. En défense, on retrouve SamuelKuffour. Le Serbe Ratomir Dujkovic (59 ans) dirige l'équipe depuis 2004. L'ancien gardien de l'Etoile Rouge a entamé sa reconversion comme adjoint à Belgrade. Il a ensuite entraîné les sélections nationales du Venezuela, de Myanmar et du Rwanda. A ses débuts au Ghana, il a commencé par rayer SammyKuffour, le plus populaire, des effectifs, pour avoir brossé un stage. Cette mesure lui a valu une volée de bois vert mais sa conception de la discipline et de l'esprit d'équipe a porté ses fruits : le Ghana a achevé la campagne de qualifications avec cinq points d'avance. Il évolue assez défensivement, ce qui explique peut-être son échec en Egypte durant la CAN. Chelsea a déboursé 38 millions d'euros pour transférer MichaelEssien de l'Olympique Lyon. Le jeune homme d'Accra est ainsi devenu le transfert le plus coûteux d'Afrique. Essien est fort dans les duels, dynamique et très polyvalent. On le compare volontiers à MichaelBallack, en raison de son style offensif. La saison passée, en Ligue des Champions, il a marqué cinq buts. Il a fait l'impasse sur la dernière CAN, à cause d'une atteinte aux cartilages mais tout le monde ne croit pas vraiment à cette blessure...