Getafe, c'est le troisième club madrilène. Loin, en termes de renommée, derrière le Real et l'Atletico. Monté en 2004, ils en sont seulement à leur troisième saison parmi l'élite. C'est là que JajaCoelho, l'attaquant brésilien qui fit fureur à Westerlo avant de rebondir actuellement à Genk, tenta sa chance. Sans succès. Si Getafe est peu connu, c'est une équipe très difficile à jouer. Une équipe qui, sous la houlette de l'entraîneur allemand BerndSchuster, réalise des résultats : actuellement, elle est toujours à l'affût d'une qualification pour la Coupe de l'UEFA via le championnat, et va également disputer les demi-finales de la Coupe du Roi. Son président, AngelTorres...

Getafe, c'est le troisième club madrilène. Loin, en termes de renommée, derrière le Real et l'Atletico. Monté en 2004, ils en sont seulement à leur troisième saison parmi l'élite. C'est là que JajaCoelho, l'attaquant brésilien qui fit fureur à Westerlo avant de rebondir actuellement à Genk, tenta sa chance. Sans succès. Si Getafe est peu connu, c'est une équipe très difficile à jouer. Une équipe qui, sous la houlette de l'entraîneur allemand BerndSchuster, réalise des résultats : actuellement, elle est toujours à l'affût d'une qualification pour la Coupe de l'UEFA via le championnat, et va également disputer les demi-finales de la Coupe du Roi. Son président, AngelTorres, n'en est pas surpris. " Grâce au travail réalisé, les résultats sont ceux que nous espérions ", affirme-t-il. " Je crois aux cycles des clubs. Actuellement, nous nous trouvons dans un bon cycle et il faut essayer d'en profiter. La Coupe du Roi est une bonne occasion pour acquérir un peu de notoriété ". Getafe ne veut pas s'arrêter là. " Si nous voulons continuer à grandir, tout dépendra des possibilités de construire un nouveau stade. Dans ce cas-là, je nous crois capables de jouer un rôle comparable à celui de La Corogne ou de Villarreal, dans un passé récent. Un SuperGetafe, en quelque sorte ". Le club a un budget de 22 millions d'euros. " Comment faire bonne figure, avec si peu de moyens, dans la LiguedesEtoiles ? En travaillant, en négociant les prix au plus serré, et en se forgeant une réputation. Même si nous sommes parmi les clubs qui offrent les contrats les moins élevés, les joueurs sont sûrs d'être toujours payés à heure et à temps ". Angel Torres en est à sa cinquième saison comme président. " Ce que j'ai réalisé relève du miracle. En D3, nous étions au bord de la disparition, tellement la dette était énorme. Aujourd'hui, nous voilà dans le haut du tableau de l'élite. Je ne m'accapare pas tous les mérites, ce sont les mérites de tous. A Getafe, il y a peu de bureaucratie mais des actes, et un président qui dirige ". Bernd Schuster pourrait-il diriger le Real Madrid ? " C'est un grand entraîneur qui pourrait diriger n'importe quelle d'équipe. De toute façon, la décision de partir là-bas ou pas lui appartient ". COUPE DU ROI : Les 33 minutes restantes du quart de finale retour entre le Betis Séville et le FC Séville, interrompu à cause de la blessure du coach visiteur Juande Ramos qui avait reçu un projectile lancé des tribunes, ont été disputées la semaine dernière à huis clos sur le terrain de Getafe. Aucun but n'a été marqué. Le FC Séville s'impose donc 0-1 et se qualifie. En demi-finale, il rencontrera le Deportivo La Corogne, tandis que le FC Barcelone affrontera Getafe. On pourrait donc assister à une finale entre le FC Séville et le FC Barcelone qui serait une revanche de la... Supercoupe d'Europe. A Monaco, en août 2006, le FC Séville l'avait emporté 3-0. DANIEL ALVES, l'arrière droit brésilien du FC Séville, intéresse fortement le FC Barcelone. Il pourrait donc jouer son dernier match avec le club andalou en finale de la Coupe du Roi contre... son futur employeur ! DAVID NAVARRO, le défenseur de Valence qui avait cassé le nez d' IvanBurdisso dans les échauffourées qui avaient suivi le match de Ligue des Champions contre l'Inter Milan, a vu sa suspension de sept mois décidée par l'UEFA, étendue par la FIFA. Il ne pourra donc participer à aucun match international durant cette période. FRANK RIJKAARD, l'entraîneur du FC Barcelone encore sous contrat jusqu'en juin 2009, a réfuté l'idée d'un départ en fin de saison. BERND SCHUSTER, selon le quotidien As, pourrait être le prochain entraîneur du Real Madrid. DANIEL DEVOS