GERVINHO La technique

Gervinho est doté d'une excellente technique de base. Il réalise ses gestes avec énormément de vitesse et ses amorties vont le plus souvent dans le sens du jeu car il est toujours attiré par le but adverse. Ses dribbles sont très percutants quand ils sont réalisés en pleine course. A l'arrêt, ses feintes déstabilisent beaucoup moins son adversaire direct. Ses contrôles orientés sont, pour la plupart, effectués vers la profondeur.
...

Gervinho est doté d'une excellente technique de base. Il réalise ses gestes avec énormément de vitesse et ses amorties vont le plus souvent dans le sens du jeu car il est toujours attiré par le but adverse. Ses dribbles sont très percutants quand ils sont réalisés en pleine course. A l'arrêt, ses feintes déstabilisent beaucoup moins son adversaire direct. Ses contrôles orientés sont, pour la plupart, effectués vers la profondeur. L'international ivoirien, avec son mètre 79 pour 68 kilos, n'est certainement pas un monstre dans les confrontations corps à corps. Sa vitesse de démarrage et de course est de très haut niveau et il adore appeler le ballon dans la profondeur, domaine dans lequel il fait très mal aux défenses adverses. Il pivote très rapidement dans le rectangle et cela lui permet d'enchaîner le contrôle-frappe avec énormément de spontanéité. Le champion de France 2011 est très à l'aise quand il évolue dans un rôle libre en front de bandière. Il aime plonger dans les espaces, que ce soit vers les flancs ou de façon plus axiale dans le dos de la défense. Avec une bonne cinquantaine de buts inscrits en 6 saisons de joueur pro, il ne peut pas être considéré comme un véritable buteur. Il devient, de plus en plus, un joueur passé maître dans l'appel-contre appel qui fait mal à l'adversaire. Pour frapper au but, l'ancien joueur de Beveren s'appuie sur sa vitesse d'exécution et sa maîtrise technique pour trouver le cadre les yeux fermés. Il est très adroit dans les volées et les drops-shots quand il se retrouve face au but. Il est moins à l'aise avec son pied gauche mais il parvient, avec son deuxième pied, à surprendre le gardien avec des frappes écrasées dont les trajectoires sont imprévisibles. A 24 ans, le nouveau transfuge d'Arsène Wenger a eu une trajectoire faite de paliers qui lui ont consenti de gravir les échelons du foot pro de manière progressive. Après Beveren, où il a découvert l'Europe et le football pro, il s'est construit une réputation en France en évoluant au Mans. Cette année, il a réussi le doublé dans le chef-lieu du Nord, ce qui lui a permis de décrocher un contrat dans un top club européen.Robinho, en tant que pur gaucher, est un joueur doté de qualités techniques exceptionnelles. C'est le roi des passements de jambes et des gestes imprévisibles. Tous ses contrôles et ses enchaînements sont réalisés sous le sceau de la toute grande classe. Les dribbles pied gauche-pied droit, les roulettes et les feintes de frappes pour embarquer son adversaire sur une mauvaise voie font partie intégrante du répertoire du Brésilien. Avec son mètre 72 et ses 60 kilos, le numéro 70 de Milan est plutôt d'un gabarit léger qui ne fait pas de lui une bête dans les duels. Il compense cette lacune par une maîtrise technique et une conduite de balle de très haut niveau. Il est très explosif sur les premiers mètres, ce qui lui permet d'éliminer son opposant direct. Par contre, il manque de puissance sur les longues courses. Il préfère décrocher et provoquer dans les espaces courts plutôt que de chercher l'appel en profondeur. Pour un coach, l'international brésilien est un joueur difficile à insérer dans un schéma tactique collectif. Il est préférable de le laisser dans un rôle libre où sa créativité peut donner sa pleine mesure. Il figure parmi les joueurs capables de faire la différence à n'importe quel moment par une trouvaille venue de nulle part. Il entre plus dans la catégorie des individualistes que dans celle des joueurs qui pensent à l'équipe avant tout. Il est un des maîtres du 1 contre 1. L'ex-joueur du Real Madrid possède une superbe frappe de balle qui s'appuie davantage sur sa formidable technique que sur sa force musculaire dans les cuisses. Il possède un excellent passing des deux pieds et ses envois enroulés, notamment sur coups francs, prennent des trajectoires diaboliques. Quand il se retrouve dans les 20 derniers mètres, il préfère la jouer placé de l'intérieur du pied plutôt que de tirer du cou-de-pied. A 27 ans, il possède déjà une solide expérience du foot de haut niveau, que ce soit en club ou en sélection. Avec près de 500 matches pour plus de 150 buts inscrits, il présente des statistiques impressionnantes (déjà 85 capes pour le Brésil) pour son âge. Il peut être considéré comme un joueur en pleine maturité même si son rendement est très irrégulier au vu de son talent.NÉ EN 1963, ÉTIENNE DELANGRE JOUA COMME DÉFENSEUR AU STANDARD DE 1981 À 1992 (267M EN D1 ET 6B, CHAMPION EN 82 ET 83). EX-CHARGÉ DE COURS À L'ÉCOLE DU HEYSEL, IL COACHA DE LA P1 À LA D1 (CHARLEROI). PAR ÉTIENNE DELANGRE