Khalid Laraichi, secrétaire général de la Fédération Royale Marocaine de Football, justifie l'engagement de Gerets, parle des Marocains de Belgique et détaille une politique qui doit remettre son pays sur la carte du foot.
...

Khalid Laraichi, secrétaire général de la Fédération Royale Marocaine de Football, justifie l'engagement de Gerets, parle des Marocains de Belgique et détaille une politique qui doit remettre son pays sur la carte du foot. POURQUOI GERETS ?Khalid Laraichi : " Il y avait ici une volonté d'engager un entraîneur de haut niveau international après le passage de plusieurs coaches qui étaient un cran en dessous. Je ne vais pas comparer Gerets avec Philippe Troussier, Henri Michel ou Roger Lemerre : ces Français sont des messieurs charmants mais on ne parle pas de la même chose. Le Roi nous a offert des moyens financiers plus conséquents. A partir du moment où l'argent était là, il n'y avait plus 36 entraîneurs possibles. Gerets était notre priorité : il parle des langues qui nous intéressent (français, allemand, néerlandais), il a connu le succès, il a du charisme, il sait tenir ses joueurs et il est apprécié. Il peut nous aider à combler le fossé qui s'est creusé entre l'équipe nationale et son public à cause des mauvais résultats des dernières années. " LE SALAIRE DU COACH" Nous avons été interrogés et nous avons toujours répondu que c'était confidentiel. La presse a cité beaucoup de chiffres : la Fédération fait la sourde oreille et le temps passe... Gerets serait mieux payé que notre Premier ministre ? Oh, vous savez, ici, beaucoup de gens gagnent mieux leur vie que le Premier ministre... "CARCELA EST DÉFINITIVEMENT MAROCAIN" Mehdi Carcela va jouer avec le Maroc. J'ai suivi moi-même le dossier. Il devait passer par la FIFA pour signaler son choix par écrit, vu qu'il a joué des matches officiels avec des équipes belges de jeunes. Il l'a fait, tout est réglé. Quand Carcela s'illustrera avec le Maroc, c'est aussi la Belgique qui gagnera. On se partagera ses succès, Inch Allah ! Je peux comprendre qu'il laisse toujours planer un certain flou en Belgique quand il s'adresse aux médias. Eric Gerets a fait la même chose quand il était encore en Arabie Saoudite : quand on lui demandait s'il allait rester là-bas, il répondait qu'il n'en savait encore rien alors qu'il avait déjà signé avec nous. Il n'a jamais dit aux Saoudiens que les carottes étaient cuites pour eux. "CHADLI PEUT ENCORE CHOISIR" Pour Nacer Chadli, il n'est pas nécessaire de passer par la FIFA vu qu'il n'a jamais joué de matches officiels avec la Belgique ou le Maroc. Il est vierge ! Si les Belges l'appellent demain et qu'il joue un match officiel, nous le perdons. Si nous l'appelons et s'il joue avec notre équipe, vous le perdez. Il fera probablement son choix en mars : les deux pays ont une rencontre officielle à leur programme. "EL GHANASSY EST BELGE POUR TOUJOURS" C'est cuit, Yassine El Ghanassy est belge... Je l'ai rencontré à Bruxelles, il m'a expliqué son choix. "LES VACANCES OFFERTES AUX MAROCAINS DE BELGIQUE ?" La Fédération n'a jamais offert de vacances à Carcela ou à d'autres. Ni les hôtels, ni les voitures, ni les filles ! Nous ne faisons que faciliter le séjour au Maroc de nos bons footballeurs. S'ils nous signalent qu'ils arrivent à l'aéroport tel jour à telle heure, nous pouvons par exemple demander à la police de leur organiser un accueil VIP. Nous n'engageons pas des frais n'importe comment. Et nous cherchons à sensibiliser ces joueurs au fait de jouer pour un drapeau. Il n'y a pas d'argent derrière. "UNE FÉDÉ OÙ TOUT ÉTAIT À REFAIRE" Le Roi a décidé de renouveler le sommet de la Fédération en avril 2009, de nouvelles personnes ont été nommées aux postes-clés. Depuis cette restructuration, nos activités ont été multipliées par six. Je découvre encore beaucoup de choses du passé. Pendant longtemps, cette fédé a beaucoup fonctionné avec les tripes, les sentiments, la passion du foot. Je dépassionne sa gestion. Quoi, l'affaire Majid Oulmers ? Vous me dites que ce joueur a été abandonné par la Fédération marocaine après sa blessure ? Je n'en avais jamais entendu parler. Mais c'est navrant. "UN CHAMPIONNAT ENFIN PRO" Les joueurs du championnat du Maroc étaient déjà professionnels puisqu'ils ne faisaient que du foot. Mais les clubs ne l'étaient pas du tout. Il y a une équipe de D1 qui n'avait ni stade, ni centre d'entraînement dans sa ville. Les salaires n'étaient pas déclarés et pas imposés. Les clubs ne payaient pas de cotisation à la sécurité sociale, ni à une caisse de pensions. Les assurances n'existaient pas dans le foot marocain. Nous changeons tout cela pour répondre aux critères de professionnalisme de la FIFA et nous espérons que cette évolution permettra d'élever le niveau de notre football. "