Que vous ont appris ces matches?

Georges Leekens : Que nous avons du travail. Nous rajeunissons et réorganisons le groupe. Nous avons découvert une série de jeunes, comme Abdelmalek Cherrad, de Nice, Karim Ziani, de Troyes, et deux très jeunes talents de notre championnat. J'ai repéré un joueur de D2 française. Nous connaissons des hauts et des bas. Nous sommes 70e au classement mondial. Pour atteindre le niveau international, il nous faudra du temps, de la patience et du travail.
...

Georges Leekens : Que nous avons du travail. Nous rajeunissons et réorganisons le groupe. Nous avons découvert une série de jeunes, comme Abdelmalek Cherrad, de Nice, Karim Ziani, de Troyes, et deux très jeunes talents de notre championnat. J'ai repéré un joueur de D2 française. Nous connaissons des hauts et des bas. Nous sommes 70e au classement mondial. Pour atteindre le niveau international, il nous faudra du temps, de la patience et du travail. Vos joueurs semblent bons techniciens. Vous devez vous attacher à la tactique?Je ne suis pas tout à fait d'accord. C'est quoi, la technique? Ils ont un certain bagage mais n'ont obtenu aucun résultat en 15 ans. Pourquoi? Faute d'encadrement professionnel. Il faut y remédier mais ça ne se fait pas du jour au lendemain. Nous avons effectué un premier pas en engageant un directeur technique algérien qui est responsable des Espoirs, l'équipe autour de laquelle tout tourne pour 2006, et des équipes de jeunes. Il connaît mieux la mentalité locale que moi. Nous avons formé une cellule de scouting. Ce pays est vaste. Je vais organiser des symposiums sur le management de l'équipe nationale et des clubs. Nous avons un gros retard à refaire. Quelle est la principale lacune de votre équipe?Je place l'accent sur la technique statique, en mouvement avec ou sans ballon, et le jeu de position. C'est un profond changement. Ce sera expliqué et entraîné dans un centre de formation qui est en construction. Il faut commencer à la base. Je voudrais amener plus de joueurs dans de grandes équipes. Nous manquons d'expérience, de joueurs qui ont l'habitude d'évoluer en Europe. Certains, comme Belmadi à Manchester City, jouent trop peu pour le moment. Tout le staff technique a été modifié. Les entraîneurs des jeunes ont démissionné. Un changement en profondeur?Il y avait quelques cas problématiques, comme un manque de clarté dans les contrats. Nous avons décidé de faire table rase. Nous avons une ligne de conduite limpide: préparer les jeunes à l'équipe A. Je veux travailler avec un groupe enthousiaste. En fait, je réalise un travail de pionnier. Je n'en suis qu'à la première phase.Quelles sont vos relations avec la presse algérienne?Bonnes. Nous avons une politique d'ouverture. Ici, on vit intensément le football. Pour l'heure, c'est l'euphorie la plus totale. On pense déjà que le fonds de jeu est bon. Un peu de sens critique ne ferait pas de tort... (F. Vanheule)REPORTERS/BEDDEGENOODTS