J'ai aimé

Le programme de la Coupe
...

Le programme de la Coupe Le Standard, Anderlecht, Bruges et Gand en demi-finales, on ne pouvait pas rêver de plus belles affiches. Les grands semblent avoir repris goût à la Coupe et c'est tout bon. Il n'y a pas eu photo en quarts, les meilleurs se sont concentrés et qualifiés. Le programme des demis, c'est un plus, une cerise sur le gâteau d'une saison qui promet d'être palpitante jusqu'au bout au niveau du championnat. Anderlecht face à Genk Depuis le temps qu'on réclamait du foot champagne de la part du Sporting, on a été gâté en Coupe. Quand les Mauves associent la rage à leur talent naturel, on déguste. Mais quel dommage de ne pas avoir poursuivi sur cette lancée quelques jours plus tard face à Zulte Waregem. La désillusion est cruelle. Où était passée la rage ? Quand vous revenez au vestiaire pour la mi-temps et qu'on vous dit que votre concurrent pour le titre est mené 2-0 à Mons, vous devez appuyer sur le champignon et arracher les trois points pour enfin passer en tête. Le résultat de Mons-Genk aurait dû les rendre fous, mais non, ça ne leur a pas suffi comme motivation. Frankie Vercauteren a déclaré que ses hommes n'étaient pas des machines : d'accord, mais c'est une excuse insuffisante. La bonne affaire pour Lokeren et Mons Lokeren a enfin gagné à l'extérieur : c'est bien, ça va permettre à Roger Lambrecht de passer à nouveau des nuits paisibles. Il va peut-être arrêter son dernier jeu en date qui consiste à aller espionner les entraînements de Slavo Muslin, terré dans sa voiture qu'il cache derrière des arbres ! C'est quoi, ça, pour des méthodes ? La victoire de Mons me fait aussi plaisir pour ce grand bosseur qu'est José Riga. Là-bas, on semble maintenant avoir compris qu'il fallait oser jouer la profondeur. Les attaquants se sont libérés, le train est en marche, encore 4 ou 5 points et le maintien sera définitivement en poche. A ce moment-là, le club pourra déjà commencer à travailler sur la saison prochaine et on verra moins de coaches venir s'installer dans la tribune en attendant la destitution de Riga. Je pourrais déjà leur conseiller de faire leur valise et d'aller voir ailleurs. La semaine de Genk 11 buts encaissés en une demi-semaine : quelle claque ! Je n'ai pas compris pourquoi Hugo Broos s'est volontairement privé de plusieurs titulaires pour le match de Coupe à Anderlecht. Ce sont toujours de mauvais calculs. L'équipe n'a pas su réagir à Mons. Broos dit qu'il ne faut pas balayer tout ce qui a été bien fait depuis le début de la saison, mais c'est maintenant qu'on va voir ce que ce groupe a dans le ventre : a-t-il la force de se reprendre très vite ? Mars et avril sont traditionnellement les mois les plus importants du championnat : si Genk craque maintenant, c'est fini, le titre ira ailleurs. Les grenouillages au Germinal Beerschot Marc Brys sait qu'il ne sera pas conservé en fin de saison et on dit que Harm van Veldhoven a déjà signé. Ce n'est pas sain. On n'est qu'en mars et les marchandages commencent. Malheureusement, le foot belge n'est pas assez pro pour éviter des dérives pareilles. Danger au Brussels Attention, le fossé avec la place de barragiste continue à se rétrécir. Le Brussels s'enfonce doucement, mais sûrement. Les Diables avec quels espoirs ? Je ne sais pas ce qu'on peut attendre du match de ce week-end au Portugal. Si on ne gagne pas là-bas, on peut rouvrir les valises, en sortir les chemisettes et les caleçons, et tout remettre dans l'armoire en vue du tournoi suivant. Les sélections de François Sterchele et Logan Bailly sont logiques. Pour le reste... Toujours autant de gars qui sont réservistes ou mauvais dans leur club. J'ai encore l'impression de voir une sélection de gars trop bien payés et trop vite contents qui vont une fois de plus jouer comme des sénateurs, aller prendre leur pognon puis rentrer tranquillement chez eux. René Vandereycken emmène Timmy Simons au Portugal alors qu'il est suspendu. Le fait qu'il ait ainsi besoin d'un bâton de maréchal veut dire beaucoup. C'est la première fois de ma vie que je vois un truc pareil. Il reste à espérer que le nouveau secrétaire général de la Fédération, Jean-Marie Philips, parviendra à remettre de l'ordre dans tout ça.PROPOS RECUEILLIS PAR PIERRE DANVOYE